Charlène de Monaco se retrouve dans « un panier de crabes » : les langues se délient

Charlène de Monaco est parti du Rocher en mois de mars dernier. Bien évidemment, cette longue absence suscite des interrogations de toute part.

Charlène de Monaco se retrouve dans « un panier de crabes » : les langues se délient
publicité

Charlène de Monaco est parti du Rocher en mois de mars dernier. Bien évidemment, cette longue absence suscite des interrogations de toute part. D’ailleurs, il y en a qui dévoile que la première dame a eu du mal à s’intégrer dans la principauté.

publicité

Charlène de Monaco traitée de la pire des manières

Charlène de Monaco est resté en Afrique du Sud depuis le mois de mars dernier. Vraisemblablement, la princesse a attrapé une grave infection ORL. Par conséquent, elle n’a pas pu voyager en avion pour retrouver sa famille au Rocher. Cependant, son absence commence à se faire sentir et suscite des questions. En effet, Charlène de Monaco avait fait l’unanimité depuis son arrivée au Rocher. Toutefois, actuellement, cette situation est loin d’être toujours d’actualité.

D’après les experts de la famille princière monégasque, Charlène de Monaco n’est pas à la hauteur. Ils regrettent le fait qu’elle n’a pas réussi à apprendre le français. Or d’autres estiment que faire partie de la principauté est loin d’être une chose facile. « On n’imagine pas combien la cour est un panier de crabes. Je pense que Charlène n’a pas eu sa chance, dès le départ les dés étaient pipés par la jalousie des uns et l’ambition des autres », pouvait-on lire dans une parution de Elle. « Amour Gloire et Beauté, c’est les Télétubbies, à côté des intrigues de cour… Et le tout sur 2 km2, vous imaginez ? Tout ce qu’elle tentait de faire était moqué, rabaissé », avait partagé l’hebdomadaire.

publicité

publicité

Albert de Monaco ne la défend pas

Charlène de Monaco n’a pas aussi eu de chance en ce qui concerne sa belle-famille. En effet, ces derniers étaient loin d’être « aimables » envers la femme du Prince Albert. D’ailleurs, le souverain monégasque ne lui était pas d’une grande aide dans ce genre de situation même après 10 ans. « Contrairement à son père, le prince Rainier, qui a beaucoup protégé Grace Kelly, Albert n’a jamais eu le courage de protéger son épouse », affirme une source proche de la famille.

publicité

Isabelle POTEL

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 5ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .