Charlène de Monaco : solitude, jalousie… ces confidences de la princesse qui refont surface

Charlène de Monaco a fait son grand retour sur le Rocher le 8 novembre dernier. Cependant, peu de temps après, la princesse est partie se soigner à l’étranger. Néanmoins, pour les 7 ans de ces jumeaux ce 10 décembre dernier, elle vient de sortir de son silence.

Charlène de Monaco  solitude, jalousie… ces aveux de la princesse qui refont surface
© Gala
publicité

Comme à son habitude, Charlène de Monaco adore entretenir ce mystère qui tourne autour de sa vie. De son côté, le magazine Tatler avait partagé un long portrait de la princesse où elle avait fait des confidences inédites.

publicité

Une absence très bien rattrapée

Ce 10 décembre dernier à l’occasion du septième anniversaire de ses enfants, Charlène de Monaco a refait surface. Effectivement, vu qu’elle se ressource à l’étranger, la mère de famille n’était pas présente lors de cette célébration. Cependant, la princesse a fait le choix de publier des photos de Jacques et Gabriella et avait affirmé être bénie d’être leur mère. Le Prince Albert II avait déclaré que la convalescence de sa femme prendrait le temps qu’il faudra. De son côté, son père Michael Wittstock avait confié que sa fille va revenir bien plus forte.

Pour sa part, le magazine Tatler avait fait le choix de partager un portrait de Charlène de Monaco tout juste avant son mariage avec Albert. Charlène Wittstock avait fait des révélations éloquentes en cette fin d’année 2010. « J’ai senti au fond de moi que c’était la destinée », avait-elle affirmé. Avant de poursuivre : « Albert II est “la personne la plus charmante, la plus généreuse” que je n’ai jamais rencontrée, “un être exceptionnellement bon”. C’est l’homme dont j’ai toujours rêvé ». Toutefois, son arrivée dans la principauté était loin de s’être bien passée. En effet, il lui a fallu du temps pour être accepté en tant que première dame du Rocher.

publicité

Les anciennes révélations de Charlène de Monaco

À son arrivée au Rocher, Charlène de Monaco avait eu du mal à maitriser le français. En réalité, vue qu’elle avait grandie en Afrique du Sud, elle était plus à l’aise avec la langue anglaise. « Les gens que je fréquentais ne comprenaient pas ma façon de penser ni mon humour sud-africain », avait-elle déclaré. En effet, avoir des amis était vraiment difficile pour elle. « Bien sûr qu’on ne m’a pas épargné la jalousie, mais c’était assez inévitable. J’ai rencontré des gens merveilleux depuis mon emménagement ici, mais je les considère comme des connaissances au mieux. Il n’y a que deux personnes que je peux considérer comme des amis. Et puis, en fin de compte, mes amis, c’est surtout ma famille. Ma mère et mes deux frères sont les seuls amis dont j’ai besoin. Et en qui je peux avoir confiance », avait-elle ajouté.

publicité

C’était des confidences qu’elle avait faites après 7 mois de son mariage avec Albert II. Elle a d’ailleurs affirmé en décembre 2010 : « Je ne suis pas née à Monaco. Et je ne suis pas née princesse non plus. Mais je ferai du mieux que je peux. Quand je m’engage, que je le fasse en tant que capitaine de l’équipe de natation sud-africaine ou en tant que future épouse du Prince Albert, je le fais à 100 %. Si je peux changer la vie ne serait-ce que d’une personne, alors je serai heureuse ». À cette époque, Charlène de Monaco était fiancée depuis 6 mois au Prince Albert II.

publicité

Ansta Andry

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 4ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .