Charlène de Monaco, tourment cruel pour Gabriella, ce regard douloureux qui en dit long

Charlène de Monaco était présente sur le Rocher pour les fêtes de pâque. Ainsi, elle avait passé ces fêtes en compagnie de sa petite famille même si le Prince Albert II était encore en quarantaine. Le souverain avait contracté le coronavirus.

Charlène de Monaco, tourment cruel pour Gabriella, ce regard douloureux qui en dit long
© Getty Image
publicité

Tout juste après les fêtes, Charlène de Monaco est déjà partie pour la Corse pour la suite de sa convalescence. Un départ qui est consenti par le prince Albert II. Néanmoins, l’absence de Charlène de Monaco affecte grandement Gabriella et Jacques.

publicité

Charlène de Monaco, regard douloureux de Gabriella

Une fois de plus, Charlène de Monaco devra vivre loin de ses jumeaux, Jacques et Gabriella. « Nouveau déchirement pour Jacques et Gabriella. Combien de temps ces enfants vont-ils être privés de leur chère mère ? Les héritiers du trône monégasque se demanderaient s’ils la retrouveraient un jour telle qu’ils l’avaient connue, joyeuse et pleine de vie », pouvait-on lire dans le magazine France Dimanche. En effet, ce dernier avait parlé du désarroi des Grimaldi dans leur parution du 29 avril dernier. Vraisemblablement, le fiancé de Jazmin Grace, l’ainée du prince Albert II avait subi une opération du cœur.

Sur une photo de famille pour les fêtes de Pâques, on pouvait voir les tourments de Gabriella dans ses regards. Elle a une façon à elle de regarder sa mère. À première vue, la petite fille s’est accrochée à sa mère, comme si elle voulait la dire de rester. « Une image qui se veut malgré tout rassurante, mais qui ne signifie néanmoins pas un retour à la vie normale. C’est loin d’être le cas pour la famille princière », pouvait-on lire dans l’hebdomadaire.

publicité

Le prince Albert II et sa femme ont signé un accord

Le magazine France Dimanche avait relayé les propos du magazine allemand Bunte. Ce dernier avait parlé d’un pacte que Charlène de Monaco avait signé avec son mari. Ainsi, elle peut passer sa convalescence en Corse, qui est très chère au cœur de la princesse. Ça lui fait penser à son pays d’origine, l’Afrique du Sud.

publicité

« Hors de question bien sûre d’embarquer ses enfants, scolarisés sur le Rocher. L’épreuve de trop pour Bella », pouvait-on lire dans l’hebdomadaire.

publicité

Roland GRANSART

Passionnée de rédaction, je m’intéresse à tous les sujets qui animent l’actualité française et mondiale. Rédactrice web de profession, j’ai à coeur d’informer le lecteur de la manière la plus précise possible, tout en offrant une information qualitative. Pigiste pour Objeko, j’ai également pour but de contribuer à un canal d’information distinct des grandes rédactions journalistiques omniprésentes sur le web, offrant ainsi un point de vue différent sur notre actualité quotidienne.