Charlène de Monaco très vulnérable, pèse 43 kilos, son père interdit de visite

Actuellement, Charlène de Monaco ne pèserait plus de 43 kilos. Notant que pendant pas moins de 8 mois, la princesse était retenue en Afrique du Sud. En effet, elle a été atteinte d’une infection des zones ORL.

Charlène de Monaco très vulnérable, pèse 43 kilos, son père interdit de visite
© Instagram - ABACA
publicité

Pendant son problème de santé en Afrique du Sud, Charlène de Monaco n’a pas pu compter sur le soutien de son cher père. Pourquoi? On vous dévoile la raison.

publicité

Le père de Charlène de Monaco se confie sur l’état de sa fille

Selon Friezeit Revue, Charlène de Monaco pèse aujourd’hui 43 kilos. Vraisemblablement, la femme du Prince Albert II avait perdu pas moins d’une dizaine de kilos en seulement quelques mois. Apparemment, la mère de Jacques et de Gabriella ne se nourrit plus qu’avec une paille à cause de sa maladie. Suite à tout cela, l’ancienne nageuse olympique est complètement fragilisée. Cependant, Charlène de Monaco n’a pas eu droit à de l’aide venant de son père. Ce dernier vient de sortir de son silence pour la toute première fois.

« À notre âge, nous devons être très prudents. Je ne voulais pas l’infecter non plus parce qu’elle avait eu tellement d’opérations médicales », avait déclaré Michael Wittstock. Des propos que le père de Charlène de Monaco avait confiés lors de son entretien auprès d’un magazine sud-africain. « Elle est très vulnérable », avait déclaré l’hebdomadaire Friezeit Revue.

publicité

publicité

Sur la voie de la guérison

Charlène de Monaco a fait son grand retour au Rocher le 8 novembre dernier. Cependant, son retour ne fut que de courte durée. En effet, une fois encore, la princesse s’est fait mal. Aujourd’hui, elle se fait soigner à l’étranger. Apparemment, la jeune femme se ressource en Suisse où elle n’a pas le droit de recevoir des visites. Pour le moment, seul le Prince Albert II peut venir voir sa femme. Une fois de plus, Michael Wittstock ne peut pas voir sa fille. Cependant, il affirme qu’ils sont en contact. « On communique beaucoup au téléphone et je parle aussi à Jacques et Gabriella. On a une excellente relation », avait confié le père de Charlène de Monaco.

publicité

Annabelle Martella

Discipline et dynamise sont ces mots d’ordre et elle veille et ne pas y déroger dans tous ces articles publiés. Son ambition dans son métier semble lui prédire un avenir radieux et elle compte s’investir quotidiennement pour y parvenir.