Charlène de Monaco, troubles de la santé mentale, la princesse est soignée à la Kusnatcht Practice de Zurick

Depuis le mois de novembre dernier, Charlène de Monaco a été admise dans un centre en Suisse. Vraisemblablement, la princesse doit se battre pour mettre fin à sa dépendance aux calmants.

Charlène de Monaco, troubles de la santé mentale, la princesse est soignée à la Kusnatcht Practice de Zurick
© Getty Images
publicité

Depuis quelques semaines, Charlène de Monaco a été admise dans un établissement spécialisé en Suisse. Très récemment, un média Italien vient de dévoiler le nom du centre dans lequel la mère de Jacques et Gabriella se trouve exactement.

publicité

Charlène de Monaco sur la bonne voie de la guérison ?

Charlène de Monaco avait fait son grand retour sur le Rocher le 8 novembre dernier. Rappelons que la princesse était en Afrique du Sud depuis le mois de mars de cette année. La jeune femme y était coincée à cause de ses problèmes d’infection ORL. Une maladie qui l’a contraint à subir plusieurs interventions chirurgicales. En plus de cela, être loin des siens l’a complètement affaiblie. Un état qu’elle avait encore même à son retour à Monaco.

Par conséquent, le couple princier a fait le choix d’interner Charlène de Monaco dans un centre spécialisé. Un séjour qui va permettre à la première dame du Rocher de se reposer et de se remettre sur pieds. Espérons qu’après cette admission, elle va être au top de sa forme. « C’est hors de Monaco, pour des raisons évidentes de discrétions et de confort, donc à l’étranger. C’est seulement le temps d’une retraite thérapeutique qui va lui permettre de se rétablir définitivement » avait confié le souverain Monégasque auprès de Paris Match.

publicité

publicité

Une révélation inattendue

Le média italien Dagospia vient de révéler le nom du centre où Charlène de Monaco se repose. Vraisemblablement, elle se trouve dans la clinique de la Côte-d’Or de Zurich, la Kusnatch Pratice. Il s’agit d’un centre de soin pour privilégier, mais aussi le meilleur pour traiter la dépendance et les troubles de santé mentale. Sur le site du centre en question, on pouvait lire : « Chaque patient est traité de façon unique et privée dans sa propre résidence cinq étoiles. Ils bénéficient de plus stricts standards en termes de professionnalisme, de soin, et de confidentialité ». Pour le moment, le Palais reste silencieux face à cette révélation.

publicité

Benoit Mandin

Rédacteur Web depuis plusieurs années, aucune information ne m’échappe. Un vrai féru de la lecture et de nature très curieuse, je me ferai le plaisir de vous informer de toutes les dernières nouvelles.