Charlène et Albert de Monaco : le malaise s’installe, Nicole Coste s’interpose!

Nouveau rebondissement au Rocher. Si depuis quelque temps, le Prince Albert II et Charlène de Monaco connaissent des problèmes de communication, cela ne cesse de se détériorer. Le moment propice pour Nicole Coste, ex-compagne et mère du fils ainé du souverain, de faire sa rentrée en jeu.

Charlène et Albert de Monaco le malaise s'installe, Nicole Coste s'interpose!
© Bruno Bebert - Closer
publicité

Nicole Coste rentre en jeu

Dans son édition du 10 septembre dernier, le magazine Public a annoncé que cette bataille de communication entre Charlène et Albert de Monaco est un coup monté du souverain lui-même. Alors que dans cette affaire, un nom a été prononcé, celui de Nicole Coste. En effet, cette dernière profite de la situation pour prendre position.

publicité

On se demande d’ailleurs, pourquoi cette ex d’Albert II multiplie les sorties médiatiques au moment où celui-ci et Charlène sont en difficultés? Effectivement, son seul but serait de nuire à la réputation de la princesse. Et ses dernières révélations fracassantes affirment cette hypothèse. En effet, au micro de Paris Match, Nicole Coste a confié que Charlène de Monaco cache bien son jeu. Selon elle, l’ex-nageuse n’est pas aussi gentille qu’elle y paraît.

Charlène et Albert de Monaco, une communication au plus mal

Quant au couple de Charlène de Monaco et Albert II, il semblerait que le fossé entre eux risque de se creuser encore plus selon un magazine. Dans leurs colonnes, on pouvait lire : « ce qui sépare Albert et Charlène semble de plus en plus grand. Le malaise, de plus en plus profond, le divorce de plus en plus fort ». En tout cas, s’est-ce que pense la maman d’Alexandre Grimaldi-Coste qui aurait pu être à la place de Charlène de Monaco si elle n’a pas eu un petit malentendu avec le prince Rainier.

publicité

publicité

Lors d’un interview, Nicole Coste avait confié : « Le Prince Albert, qui m’a conduite sur le perron, m’a conduite directement jusqu’à son père en disant : “Voici Nicole la personne dont je t’ai parlé”. J’ai bafoué un timide “Bonsoir Monsieur” au lieu de “Monseigneur”. Première erreur. À cela s’ajoutaient mes dents de bonheur qui n’ont pas dû lui plaire ». Sans oublier qu’à ce moment, la styliste venait tout juste de divorcer avec le père de ses ainés. De quoi méfié le prince monégasque de l’époque.

publicité

Joshua Daguenet

Joshua Daguenet - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.