Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Chauffage à 19 °C obligatoire : découvrez comment le gouvernement surveille les Français

Chauffage à 19 °C obligatoire : découvrez comment le gouvernement surveille les Français

Le gouvernement peut surveiller et contrôler les Français pour que la température du chauffage à 19 °C soit respectée. Détails.

Chauffage à 19 °C obligatoire : comment le gouvernement surveille les Français?

L’hiver s’annonce rude pour les Français. La raison est simple : pour crainte de pénurie d’énergie, le gouvernement appelle à la sobriété énergétique. Dans ce sens, particuliers et entreprises sont invités à ne pas dépasser le 19 °C pour la température du chauffage. Une règle stricte qui peut amener à des sanctions.

En septembre dernier, Elisabeth Borne l’avait rappelé : « La règle, c’est de se chauffer à 19 °C ». Cette mesure a pour but d’inciter les foyers à adopter des gestes simples. Aussi, de les conduire à évoluer dans leurs habitudes en ce qui concerne la consommation de chauffage. Aussi surprenant que cela puisse paraître, cette réglementation ne date pas d’aujourd’hui. Selon Geoffrey Roux de Bézieux, président du Medef auprès du Figaro : « Il y a un décret de 1974, datant du choc pétrolier, qui impose ces 19 degrés maximums, mais que tout le monde avait largement oublié ».

Une amende en cas de non-respect?

Bien que le gouvernement soit très strict sur cette mesure, il ne compte pas surveiller à proprement parler les Français. Sachez qu’aucun contrôle ne s’effectuera dans les foyers. Toutefois, les entreprises doivent respecter cette température du chauffage à 19 °C. Pour cause, l’État peut se renseigner sur les factures d’énergie ou demander un rapport complet aux services généraux. Ainsi, en cas de manquement à cette règle, les entreprises peuvent recevoir une lourde sanction.

Quant aux ménages et aux particuliers, aucune amende n’est prévue même si vous décidez de lancer votre chauffage à plus de 19°C. Contrairement aux entreprises où la règle est différente. Le non-respect de cette réglementation peut conduire à une amende estimée à 1 500 euros. En cas de récidive, il peut atteindre les 3 000 euros. Ainsi, pour éviter de payer cette somme salée, il est préférable de respecter la température à 19 °C du chauffage imposée par le gouvernement.

À propos de l'auteur, Ansta Andry

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 4ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .

D’autres publications dans 

Emploi : la Caisse d’Epargne dévoile une opération de recrutement avec 800 postes à pourvoir en Île-de-France

Emploi : la Caisse d’Epargne dévoile une opération de recrutement avec 800 postes à pourvoir en Île-de-France

Hausse des prix : ce qui va se passer dans votre supermarché préféré

Hausse des prix : ce qui va se passer dans votre supermarché préféré

Les tarifs des forfaits mobiles et des box internet connaissent une baisse en 2024, découvrez qui sont les moins chers

Les tarifs des forfaits mobiles et des box internet connaissent une baisse en 2024, découvrez qui sont les moins chers

Allocations familiales : voici comment réagir en cas de trop-perçus

Allocations familiales : voici comment réagir en cas de trop-perçus

Cumuler emploi et retraite : qui ont droit à ce dispositif et combien gagnent-ils ?

Cumuler emploi et retraite : qui ont droit à ce dispositif et combien gagnent-ils ?

Plan d’épargne retraite : même retraité, voici jusqu’à quel âge vous pouvez souscrire un PER

Plan d’épargne retraite : même retraité, voici jusqu’à quel âge vous pouvez souscrire un PER