Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Chèque énergie 2024 : à quand aura lieu le versement et comment en bénéficier ?

Chèque énergie 2024 : à quand aura lieu le versement et comment en bénéficier ?

Pour la nouvelle année 2024, plusieurs aides gouvernementales vont être reconduites. Le chèque énergie fait partie de la liste.

Le chèque énergie fait partie des aides qui feront leur grand retour en 2024. C’est une aide qui a été mis en place il y a des années afin de lutter contre la flambée des prix de l’énergie. Il existe des conditions d’éligibilités pour bénéficier de ce chèque énergie. Il dépend du revenu du foyer.

Le « chèque énergie » 2024 : Un soutien aux ménages modestes

Pour aider les foyers en difficulté à faire face aux coûts croissants de l’énergie, le gouvernement a mis en place le « chèque énergie » en 2016. Cette aide financière, qui a succédé aux tarifs sociaux du gaz et de l’électricité, est spécifiquement destinée aux ménages modestes. Le « chèque énergie » est une aide financière annuelle, versée automatiquement, permettant de couvrir les dépenses liées à l’électricité, au gaz, au fioul ou même au bois de chauffage. Le montant moyen accordé aux foyers éligibles est d’environ 148 euros par an. Les revenus du foyer déterminent son montant. Cette aide est généralement versée entre avril et mai, sans qu’une demande préalable ne soit nécessaire. En 2024, le gouvernement apporte un changement au chèque énergie.

En réponse à une inflation exceptionnelle, le gouvernement avait mis en place des chèques exceptionnels distribués en décembre, profitant à 40 % des ménages. Toutefois, pour 2024, le gouvernement a annoncé la suppression de cette aide. Une décision qui suscite des interrogations sur l’avenir du « chèque énergie ». Cependant, il convient de noter que cette décision ne concerne pas ce dernier.

Le prix de l’électricité en hausse

Le « chèque énergie » sera maintenu en 2024 et c’est une bonne nouvelle pour bon nombre de foyers. Du moins pour le moment, après avoir obtenu confirmation auprès du cabinet du ministre de l’Action et des Comptes publics. Cela offre une lueur d’espoir aux bénéficiaires actuels de cette aide. Cependant, il est possible que l’aide du « chèque énergie » soit réexaminée dans les années à venir, comme les chèques exceptionnels. Bien que le soutien financier aux ménages modestes reste crucial, les dépenses publiques font l’objet d’un examen minutieux, compte tenu de l’augmentation sans précédent du coût de la vie.

Parallèlement, une hausse significative des tarifs de l’électricité est prévue pour 2023. À partir du 1ᵉʳ août de cette année, les factures d’électricité augmenteront de 10 %, portant à 31 % l’augmentation totale depuis 2021. Cette hausse résulte de plusieurs facteurs. Notamment, les répercussions à long terme de la crise sanitaire, la hausse du prix du gaz et des coûts d’approvisionnement énergétique plus élevés. En plus, elle impacte tous les Français, particuliers et professionnels, qui voient leurs factures augmenter de manière régulière. En plus, la suppression du bouclier tarifaire ne fait qu’ajouter aux préoccupations liées à l’augmentation des coûts énergétiques.

Chèque énergie 2024 :la somme de l’aide

Le chèque énergie a été mis en place pour les ménages les plus modestes, mais il est soumis à des conditions de revenus. Effectivement, ce sont ces derniers qui déterminent l’éligibilité ou non d’un foyer. En 2023, davantage de foyers ont pu faire partie des bénéficiaires du chèque énergie puisque les conditions d’éligibilité et le plafond de ressources ont été augmentés de 100€. Ainsi, ils ont atteint les 11000€. Toutefois, pour 2024, afin de toucher le chèque énergie, le revenu fiscal annuel du foyer doit être inférieur ou égal à 11 000€ par Unité de Consommation (UC). Notant que la composition d’un foyer est calculée grâce aux unités de consommation (UC) :

  • Le premier membre du foyer compte pour 1 UC ;
  • Le deuxième membre du foyer compte pour 0,5 UC ;
  • Toute personne supplémentaire compte pour 0,3 UC ;
  • Dans le cas de mineurs en garde alternée, les deux dernières valeurs sont divisées par deux.

En 2023, le montant du chèque énergie est situé entre 48€ et 277€, avec un montant moyen porté à 200€. Ce montant maximal est attribué aux foyers de 2 personnes ou plus. Donc le revenu annuel de référence est inférieur à 5700€. Les conditions d’attribution ont également été revues à la hausse puisque le plafond pour le RFR est désormais de 11000€, contre 10800€ en 2022.

Le versement de l’aide cette année

Malheureusement, le ministère de la Transition énergétique n’a toujours pas mis en avant les dates de versement du chèque énergie pour 2024. Notant tout de même qu’en 2023, le versement s’est fait entre le 21 avril et le 30 mai. Dans certains endroits, cette aide ne sera pas versée au même moment pour tous les personnes éligibles. Tous ce qu’il faut savoir sur cette aide sera communiqué au mois de mars 2024.

À propos de l'auteur, Ansta Andry

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 4ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .

D’autres publications dans 

Fini le vinaigreAcide citrique éliminer calcaire bouilloire blanc, ce produit est encore plus efficace pour venir à bout du calcaire de cet objet

Fini le vinaigre blanc, ce produit est encore plus efficace pour venir à bout du calcaire de cet objet

Retraite Agirc-Arrco modifiée, nouveau RSA, prix du gaz... Ce qui change en mars 2024 pour votre budget

Retraite Agirc-Arrco modifiée, nouveau RSA, prix du gaz… Ce qui change en mars 2024 pour votre budget

Retraite : téléchargez ce document sur votre espace personnel avant la fin du mois (Agirc-Arrco)

Retraite : téléchargez ce document sur votre espace personnel avant la fin du mois (Agirc-Arrco)

Facebook Messenger : découvrez comment voir les messages cachés

Facebook Messenger : découvrez comment voir les messages cachés

Découvrez comment obtenir une pension de réversion de l’Agirc-Arrco

Découvrez comment obtenir une pension de réversion de l’Agirc-Arrco

"On m'a condamnée à mort" : une mère de famille qui doit remboursement de 22 000 € à la Caf dénonce un acharnement

« On m’a condamnée à mort » : une mère de famille qui doit remboursement de 22 000 € à la Caf dénonce un acharnement