Claire Chazal prend en charge PPDA accusé de viol, cette décision radicale prise

Depuis plusieurs mois, PPDA fait l’objet d’accusations de vi*l et d’agr*ssions s*xuelles portées par une dizaine de femmes. De quoi mettre son ex-femme, Claire Chazal dans la tourmente.

Claire Chazal prend en charge PPDA accusé de viol, cette décision radicale prise
© Stéphane Vansteenkiste/Bestimage
publicité

Face aux accusations de vi*l contre PPDA, Claire Chazal, son ex-compagne et mère de son fils cadet, a pris une décision radicale. On vous dit tout dans les prochaines lignes.

publicité

PPDA, Claire Chazal prend les choses en main

Ce jeudi 28 avril 2022, France 2 a diffusé un nouveau complément d’enquête concernant les accusations de vi*l à l’encontre de PPDA. Intitulé PPDA, la chute d’un intouchable, celui-ci est un documentaire à charge contre l’ex-présentateur de TF1. De son côté, Claire Chazal, ex-compagne et mère du fils cadet, de PPDA a pris une décision radicale.

La dernière apparition publique de Patrick Poivre d’Arvor remonte le 9 mars dernier, aux obsèques de Jean-Pierre Pernaut, un de ses amis proches. Durant lesquelles, il a été snobé par le métier et ses anciens collègues de TF1. En effet, tout le monde se tenait à l’écart et ne lui adressait pas la parole. « Seuls Claire Chazal, son frère Olivier et son fils Arnaud le soutiennent », rapportait le magazine Paris Match, repris par le magazine Public.

publicité

Face à la situation, Claire Chazal et les enfants de PPDA ont pris une décision radicale. Celle d’engager un « RP », une personne chargée des relations presse, pour redorer l’image du journaliste. Mais ce n’est pas tout. Un projet d’écrire un ouvrage a aussi été évoqué. Celui-ci aura ainsi pour but de faire entendre sa vérité sur ces accusations de vi*l et d’agr*ssions s*xuelles portées à son encontre par une dizaine de femmes.

publicité

«Je n’ai aucune raison de mentir, de cacher»

Dans le cadre de l’émission de Laurent Ruquier et Léa Salamé sur la deuxième chaîne, Gilles Bouleau, le présentateur de 20 heures de TF1, n’a pas échappé à une question sur cette affaire. Le journaliste avance que cette histoire est loin d’embarrasser TF1. « Je ne crois pas, non. C’était il y a très longtemps, les protagonistes de l’époque ne sont plus là », a-t-il déclaré. Avant de souligner : « Je n’étais pas là, j’étais là au début et je suis revenu en 2011. Je crois qu’il y a plein de gens qui étaient dans la rédaction, comme moi, qui ne savais pas ». Et d’indiquer : « Je n’ai aucune raison de mentir, de cacher. Je n’ai ni animosité ni protection à apporter à PPDA, je ne savais pas » lâche le binôme d’Anne-Claire Coudray.

publicité

Annabelle Martella

Discipline et dynamise sont ces mots d’ordre et elle veille et ne pas y déroger dans tous ces articles publiés. Son ambition dans son métier semble lui prédire un avenir radieux et elle compte s’investir quotidiennement pour y parvenir.