Comment assurer le bon fonctionnement de la thyroïde

bon fonctionnement de la thyroïde
publicité

Pour maintenir la fonction vitale de chaque personne, il existe la thyroïde placée juste en dessous de la pomme d’Adam. Son rôle est de réguler le métabolisme basal. Elle peut accroître le métabolisme basal, qui assure les activités de l’organisme, comme elle peut réduire ce métabolisme si le stockage d’énergie n’est pas suffisant.
La thyroïde est responsable de plusieurs fonctionnements de l’organisme, à savoir la température corporelle, l’humeur, le poids, le système neuroendocrinien, la fonction du cœur, la croissance du corps, les os, l’intestin, et bien d’autres encore. Chaque organe dispose de son propre récepteur d’hormonesthyroïdiennes. Envie d’en savoir plus sur le sujet ? Faisons le point pour mieux assurer le bon fonctionnement de votre thyroïde et prévenir ses différents disfonctionnement.

publicité

Les différentes hormones thyroïdiennes

Les hormones thyroïdiennes provient de l’hypophyse qui se situe au niveau du cerveau. L’hormone thyréotrope va permettre à l’hypothalamus de stimuler l’hypophyse, qui va ensuite produire l’hormone dite lathyréostimuline (ou aussi THS). Celle-ci va circuler jusqu’à la glande thyroïde où elle va assurer sa fonction de sécrétion des hormones thyroïdiennes :

  • Le tétraiodothyronine (aussi connu sous le nom de T4 ou thyroxine) qui est produit en majorité pour la sécrétion
  • La triiodothyronine (ou T3), c’est la forme active de l’hormone thyroidienne, et elle est produite à faible quantité
  • Le foie quant à lui tient son rôle au bon fonctionnement de la thyroïde en tant qu’activateur de la T3 (le T4 s’achemine vers le foie se tranforme en T3 par le biais même du foie).

Les hormones thyroïdiennes sont les premières hormones responsables de la stimulation de toutes les fonctions du métabolisme basal (c’est-à-dire la production de la chaleur humaine, la synthèse des nutriments, la formation des lucoses, l’utilisation des glucoses, l’utilisation de l’oxygène au niveau des différents tissus, le catbolisme des lipides, ainsi de suite). Il est bon de savoir que la source énergétique de toute personne provient de la conversion effectuée de T4 en T3 ou de la consommation de T3 par les cellules du corps. Le T4 compte tenu de son rôle fonctionnel pour la thyroïdetient aussi bien une grande importance dans le système.
La glande thyroïdesecrète aussi, en plus de la tétraiodothyronine et dela triiodothyronine, la calcitonine. Elle est l’hormone régulateur du taux de calcium présent dans l’organisme, ainsi que du taux de phosphore qui y est présent. Contrairement au T4, et au T3, cette hormone ne fonctionne que lorsque le taux de calcium et le taux de phosphore contenu dans notre organisme est très élevé.

publicité

Le mal fonctionnement de la thyroïde

La thyroïde peut ne pas fonctionner correctement. Et pour cause : l’insuffisance en oligo-éléments, le non-respect de la diète, les divers phénomènes inflammatoires, le stress, et l’exposition à des éléments nocifs à l’organisme, et bien d’autres encore.
Les hormones thyroïdiennes doivent être secrétées à son maximum pour avoir un bon équilibre au niveau du fonctionnement de l’organisme. En cas d’excès, la personne sera atteinte de ce que l’on appelle hyperthyroïdie. En cas de manque, elle sera atteinte de ce que l’on appelle hypothyroïdie. L’excès ou le manque, dans ce cas, entraine tous deux le goitre qui est une augmentation irrégulière et anormale de la glande thyroïde.

En cas de mauvaise fonctionnement de la thyroïde, d’autres maladies peuvent subvenir. Des maladies de cause microbienne, de cause toxique, ou encore de prise médicamenteuse, subviennent pour les phénomènes inflammatoires, ou encorepeuvent subvenir, des maladies chroniques comme les tumeurs thyroïdiennes.
L’hypothyroïdie peut apparaitre dès la naissance d’une personne. Ce phénomène est dit congénital. Elle peut aussi être acquise au fil du temps. Ce qui peut porter atteinte à l’hypothalamaire, ou à l’hypophysaire, ou encore à ces deux éléments en même temps.

L’hypothyroïdie apparait dans la majorité des cas, chez la femme. Elle entraine en plus de l’augmentation du poids, une élévation de la lipidémie, et de la protéine appelée CRP.
En résumé, lorsqu’il s’agit d’un excès, on parle de l’hyperthyroïdie, qui entraine l’élévation de la température, l’amaigrissement du corps, la fatigue, les insomnies, les palpitations, la diarrhée, et les troubles du sommeil. On peut aussi constater dans cette situtation l’exophtalmie. L’exophtalmie est l’avancement de la position du globe oculaire en dehors de l’orbite. De même qu’il peut y avoir une augmentation du taux hormonal de la thyroïde sans une accélération d’activité remarquable. Dans ce cas, il s’agit de la thyrotoxicose.

Les éléments nécessaires au fonctionnement de la thyroïde

L’iode et la tyrosine : en cas d’insuffisance de l’iode ou de la tyrosine, le fonctionnement de la thyroïde sera restreint. Pour compenser ce manque, il y aura formation du tissu thyroïdien. Ce tissu est à l’origine de la formation du goitre.

Le sélénium

Il s’agit d’un antioxydant nécessaire et indispensable au bon fonctionnement de la thyroïde. Cette dernière contient le maximum de sélénium comparée aux autres organes du corps.

Le zinc

De l’insuffisance du zinc s’en suit souvent par l’anormalité du glande thyroïdien (l’hypothyroïdie ou l’hyperthyroïdie). Le zinc présent dans le corps est un indicateur efficace pour déterminer la nécessité d’un traitement à base d’hormones thyroïdiennes ou non.

Le cuivre

Il est un oligo-élément indispensable pour la formation en petite quantité de TSH et de T4. En remarque rarement une carence en cuivre. Ce cas se présente seulement lorsque le taux de T4 est très faible.

Le fer

En cas de carence en fer, et de problème thyroïdien, le taux d’iode contenu dans le corps ne saura remédier à la situation de dysfonctionnement de la thyroïde. Il faut dans ce cas, garder un taux efficient en fer. Une information en plus, l’enzyme peroxydase est dépendante de l’existence du fer dans l’organisme. En effet, on constate qu’une anémie due à l’insuffisance de fer est causée généralement par un dysfonctionnement de la thyroïde.

Les vitamines B

Les vitamines B2, B3, et B6 contribuent eux aussi à la production de T4, et agit dans la conversion de ces T4 en T3. A noter que les contraceptifs oraux provoquent la diminution de la quantité de vitamines présentes dans le corps.

publicité

Les antioxydants

Le stress oxydatif est source de maladie. Le stress oxydatif accompagné d’une réaction inflammatoire provoque la dysthyroïdie. Cette dernière peut être due aux problèmes des radicaux libres, ou encore aux problèmes inflammatoires générés par d’autres organes du corps.

 

publicité

Anna Cabana

Je suis quelqu’un d’un peu spéciale. Je crois en l’amour libre, et aussi l’égalité homme-femme. Durant mon temps libre j’adore écrire, c’est pourquoi j’ai décidé de participer à ce magazine féminin en tant que rédactrice.