« Connerie sur connerie » : Laurent Ruquier pousse un gros coup de gueule dans On est en Direct

Les propos d’Emmanuel Macron concernant les personnes non vaccinées ont créé la polémique. Pour sa part, Laurent Ruquier a donné le fond de sa pensée sur le sujet.

« Connerie sur connerie »  Laurent Ruquier pousse un gros coup de gueule dans On est en Direct
© Capture d'écran France 2
publicité

À la suite des propos polémiques d’Emmanuel Macron concernant les personnes non vaccinées, Laurent Ruquier a décidé de donner son avis bien tranché sur le sujet. Et il faut dire qu’il n’a pas mâché ses mots.

publicité

Laurent Ruquier dans une colère noire

La guerre est déclarée entre les vaccinés et les non vaccinés. Et les propos polémiques d’Emmanuel macron sur le sujet a remis une couche. Ainsi, ce samedi 8 janvier, Laurent Ruquier a poussé un gros coup de gueule. Agacé, il a tenu à dire qu’il faut arrêter de classer les Français en fonction de leurs choix personnels. L’animateur a ainsi lancé : «Certes je ne comprends pas ceux qui ne sont pas vaccinés. Mais, de là à vouloir les emmerder… Rappelons-le, ce n’est pas parce qu’on n’est pas vacciné qu’on est antivax».

Actuellement, plus de 5 millions de Français ne sont pas encore vaccinés. Cependant, pour Laurent Ruquier, le problème ne vient pas de cette minorité. Ainsi, outré par les faits, l’animateur a tenu à donner les fonds de sa pensée. Sur le plateau de On est pas couché, il a déclaré : Ce n’est pas en attirant l’attention des non vaccinés qu’on va me faire oublier ceux que moi j’ai vraiment envie d’emmerder : tous les médecins qui, au lieu d’être dans les hôpitaux, sont sur les plateaux de télévision depuis deux ans à nous raconter connerie sur connerie». Par la même occasion, il a souligné que le vaccin n’empêchait pas la contamination ni de se retrouver en soin intensif.

publicité

publicité

Lassé de «cette hystérie collective»

Sur le plateau du programme, Laurent Ruquier a alors cité tous les détails qui ne passent pas pour lui dans la gestion de la crise sanitaire. Et cela, tout en reprenant à chaque fois le verbe employé par le Chef de l’État dans sa déclaration polémique. Il a ainsi balancé : «Ce qui continue de m’emmerder, ce n’est pas le vaccin, mais bien cette hystérie collective». Bien qu’il soit prêt à faire les doses demandées par le gouvernement, l’animateur appelle au calme.

publicité

Roland GRANSART

Passionnée de rédaction, je m’intéresse à tous les sujets qui animent l’actualité française et mondiale. Rédactrice web de profession, j’ai à coeur d’informer le lecteur de la manière la plus précise possible, tout en offrant une information qualitative. Pigiste pour Objeko, j’ai également pour but de contribuer à un canal d’information distinct des grandes rédactions journalistiques omniprésentes sur le web, offrant ainsi un point de vue différent sur notre actualité quotidienne.