Covid : Un adolescent se fait rembourser des faux tests, il perçoit une somme conséquente !

Certains sont plutôt doués pour mettre en place des escroqueries sur le coin de la table, c’est notamment le cas de cet adolescent qui a profité d’une faille des tests pour toucher une belle somme.

Covid  Un adolescent se fait rembourser des faux tests, il perçoit une somme conséquente !

Cette histoire fait grincer les dents. Un adolescent de 17 ans a été condamné en Allemagne pour avoir touché plusieurs millions de remboursements des faux tests Covid.

Faux test Covid : Une arnaque juteuse

Tout a commencé en été 2021 en Allemagne. Alors qu’un adolescent de 17 ans buvait un verre dans un bar à Fribourg, avec des amis, il a eu la « brillante » idée de se faire un pactole en détournant le système.

En effet, en Allemagne, en pleine période de Covid, beaucoup de tests, le Bürgertest, pouvaient être réalisés simplement et gratuitement auprès d’un centre de dépistage. Ce dernier se chargera par la suite d’envoyer les factures à Kassenärtzlichen Vereinigung. Il s’agit en effet d’une association en lien avec l’assurance maladie allemande qui rembourse tous les frais. C’est d’ailleurs ce remboursement qui a conduit le jeune homme à mettre en place son escroquerie.

Pour ce faire, il a donc décidé de monter son propre dépistage fictif et d’envoyer les fausses factures pour se faire rembourser par le Kassenärtzlichen Vereinigung. Dès le lendemain, le centre fictif est créé à l’adresse du bar en question. Bien évidemment, l’argent a rapidement été récolté.

Un plan bien rodé

Mais autant dire que l’arnaque était fructueuse. La preuve, le jeune homme a pu facturer plus de 492 000 faux tests Covid à l’association en question. Ces tests auraient été réalisés entre mars et juin 2021, soit sur une durée de trois mois. Au total, il doit empocher la somme salée de 5,7 millions d’euros pour un nombre de tests ahurissants. En moyenne, son petit centre de dépistage aurait fait 5 500 tests par jour.

En déposant son chèque à la banque, le jeune adolescent était impatient de toucher son pactole. Le jeune étudiant ne s’y attendait pas que son conseiller bancaire allait démasquer son arnaque aux faux tests Covid en voyant les sommes conséquentes dans son compte. Ainsi, à la suite des enquêtes, l’argent a été bloqué afin d’être rendu à l’assurance maladie. Comme le jeune homme était mineur au moment des faits, le tribunal allemand a été très indulgent. Ainsi, il n’a écopé que d’une peine de sursis d’un an et de 1500 euros d’amende.

Joshua Dagueneet

Joshua Daguenet - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.