Crève-coeur pour la princesse Charlène de Monaco : elle a passé 5 mois sans ses enfants, parce qu’ils «appartiennent à la principauté»

Le Palais annonce le retour de Charlène de Monaco depuis des mois. Pourtant, jusqu’à aujourd’hui, elle est toujours bloquée en Afrique du Sud, loin de ses enfants. Ces derniers que la loi du Rocher empêche de faire venir auprès d’elle dans son pays ancestral.

Crève-coeur pour la princesse Charlène de Monaco elle a passé 5 mois sans ses enfants, parce qu'ils «appartiennent à la principauté»
© Jean-Charles Vinaj

Depuis son absence prolongée, Charlène de Monaco n’a pu voir ses enfants qu’à deux reprises. Effectivement, elle ne pourrait pas les faire venir auprès d’elle à cause de la loi sur le Rocher. Détails.

Charlène de Monaco, séparée de ses enfants

Ces derniers mois ont été compliqués pour Charlène de Monaco. À cause de sa terrible infection ORL, elle a manqué plusieurs moments importants de sa vie. Si l’on ne parlait que de la célébration du 10e anniversaire de son mariage avec le Prince Albert II. Ou encore, la rentrée en CP de ses jumeaux, Jacques et Gabriella. Une situation difficile qui crève le cœur de la princesse qui attend encore son retour au Rocher.

Loin de ses enfants depuis plusieurs mois, Charlène de Monaco n’a qu’une seule envie : rentrer pour les voir, car il lui manque terriblement. Récemment, l’ex-nageuse est sortie de son silence et a confié sur Instagram : « Je pense que n’importe quelle maman qui a été séparée de ses enfants pendant des mois ressentirait la même chose que moi ».

« Constitutionnellement, ils appartiennent à la principauté »

En réalité, Charlène de Monaco n’a pu voir ses enfants que deux fois depuis le mois de mai dernier. La raison a été révélée par un proche de la famille princière auprès du magazine Elle. Effectivement, la première dame monégasque n’aurait « aucun moyen de les faire venir auprès d’elle ». En cause : « constitutionnellement, ils appartiennent à la principauté ».

C’est la raison pour laquelle, elle n’a pu les voir que par Facetime durant ces derniers mois. Selon une source couverte sous anonymat : « l’équipe de la fondation sud-africaine s’efforçait de garder HSH de bonne humeur» puisque « le chemin à parcourir est long et douloureux ».

Pour ne pas s’effondrer face à cette douloureuse séparation, Charlène de Monaco se serait tournée vers la prière. D’après les aveux d’une proche : « sa foi s’est approfondie ces derniers temps et ça lui est d’un grand secours pour tenir».

Amandine Blanc

J'adore particulièrement toutes les actualités people et les séries Netflix, deux sujets pourtant diamétralement opposés que l'on retrouve sur ce magazine francophone ! Je partage donc mon opinion assez régulièrement dans mes articles sur le site.