Curcuma : l’alerte est donnée sur les dangers de ces cachets responsables d’hépatites

Le curcuma est une épice adulée par les amateurs de cuisine méditerranéenne. Hélas, cette nouvelle, risque de faire trembler leur précieux équilibre !

Curcuma l’alerte est donnée sur les aléas de ces gélules responsables d’hépatites
© Shutterstock

On ne va pas discuter là-dessus ! Tout le monde apprécie le Curcuma. Certains le comparent même à de l’or. Elle nous sauve la vie, que ce soit dans l’assiette ou en tant que médicament. Malheureusement, la découverte des dangers du Curcuma risque de nous faire tomber de haut !

 

Danger du Curcuma

Cette fois, l’origine de l’alerte se trouve en Italie. Après avoir diagnostiqué environ 20 cas d’hépatite, les experts ont essayé d’en chercher la raison. Pour ne pas en payer le prix plus tard, le concept du secret médical est mis de côté. Les experts ont préféré mettre en garde de suite la population. Très vite, les experts français tiennent compte du problème. Ils ont bien remarqué que quelque chose n’allait pas. Après quelques investigations, ils ont réussi à découvrir la cause de tout cela. Personne ne l’avait vu venir mais des compléments à base de curcuma seraient responsables de la propagation des cas.

Alors, même si le curcuma a une réputation en béton, il faudra s’en méfier. En effet, cette épice est capable d’apaiser les inflammations et en plus, elle donne du goût à nos préparations. Alors pourquoi s’en méfier? Parlons de ce fameux danger du Curcuma.

Faudra-t-il se passer de cette épice ?

Tout d’abord, il faut savoir que 180mg de curcumine en poudre est largement suffisant pour une grande personne. A l’instar du sel ou du sucre, il y a donc des doses à respecter. Ensuite, si vous avez l’habitude de prendre des cachets, il existe une astuce pour ne pas tomber dans le piège des addictions. Pour ceux qui contiennent un mix avec de la pipérine, il y a danger ! ce dernier est vendu sans ordonnance en pharmacie. Prenez le temps de consulter la notice avant d’en consommer.

En outre, si vous avez des problèmes de cœur, ne mélangez jamais le curcuma avec des anticoagulants. Et surtout si vous êtes en chimiothérapie, laissez les cachets douteux à base de curcuma et de molécules suspectes loin de vous.

Donc, les dangers du Curcuma ne devraient pas nous faire paniquer. Vous pouvez en mettre dans votre soupe ou votre thé. Toujours avec modération et tout ira bien !

Laura Buys

Attirée depuis mon plus jeune âge par l'écriture, c'est avec un énorme plaisir que je participe à l'aventure Ferocee.com en tant que rédactrice. Passionnée de voyage et de mode, je me réjouis de partager avec vous mes différentes passions.