Découvrez comment Pôle emploi contrôle en 2022 les demandeurs d’emploi

Pôle emploi vient de réviser ses règles en matière de contrôle et de suivi. Découvrez la nouvelle réforme de cette institution.

Découvrez comment Pôle emploi contrôle en 2022 les demandeurs d’emploi
© AFP - Gérard Julien/AFP
publicité

Le renouvellement est au rendez-vous chez Pôle emploi. En effet, l’institution revoit totalement ses règles en matière de contrôle et de suivi. Découvrez les coulisses de cette réforme dans l’article.

publicité

Emmanuel Macron incite au changement

Début novembre 2021, Emmanuel Macron décide de parler de Pôle emploi. « Pôle emploi passera en revue les centaines de milliers d’offres disponibles sans réponse dès les prochaines semaines. Les demandeurs qui ne démontreront pas une recherche active verront leurs allocations suspendues », avait déclaré le président de la République. En réalité, ce dernier veut absolument faire baisser le nombre de chômeurs et il semble plus motivé que jamais. La nature des contrôles faite par Pôle emploi est due à des « requêtes nationales ». Pour se faire, ils se réfèrent sur la dernière année sans activité professionnelle. Mais, ils font face à des difficultés à cause de la crise sanitaire. Un spécialiste affirme être optimiste suite à ce changement. « Cela simplifiera les démarches de justification du demandeur d’emploi et diminuera la durée du contrôle », avait-il déclaré.

Cependant, Christophe Moreau pense qu’il y a un grand manque de logique dans cette affaire. Pour lui, cela ne favorise que ceux qui se trouvent près des potentiels employeurs. « Au bout de neuf ou douze mois de chômage, les demandeurs d’emploi peuvent perdre du punch dans leur recherche », avait-il balancé. Avec la plateforme numérique de Pôle emploi, les demandeurs d’emploi peuvent remplir leur CV au vu d’un entretien. Grâce au questionnaire, le conseiller peut apercevoir des erreurs. « Au vu des réponses, le conseiller peut estimer que le contrôle est satisfaisant, mais s’il y a des zones d’ombre, il peut organiser un rendez-vous téléphonique », avait affirmé Christophe Moreau. Le conseiller peut donc clôturer le compte et fermer l’accès aux indemnisations. « Pour le premier manquement, il peut s’agir d’un mois de radiation et de suppression de l’allocation », avait-il ajouté.

publicité

Contrôles Pôle emploi : qui aura le dernier mot ?

Le leader syndical, Christophe Moreau, est loin d’être d’accord avec cette nouvelle méthode de Pôle emploi. Pour lui, tous les chômeurs ne sont pas tous des flemmards qui profitent seulement du système. Selon Mediapart, Pôle emploi espère atteindre les 500 000 contrôles d’ici décembre. Alors que l’année dernière, seules 345 000 personnes étaient dans leur viseur. Suite à ses contrôles, « 51 % ont montré une recherche d’emploi active. 22 % ont révélé un besoin de remobilisation et le quart ont été sanctionnés ».

publicité

Cette année, bon nombre de métiers auront plus droit à des contrôles venant de Pôle emploi. À l’exemple des « agent d’entretien, aide-soignant ou employé polyvalent de la restauration ». Effectivement, ce secteur compte bon nombre de travailleurs au noir. Le salaire se paye en cash et il n’y a pas de fiche de paie.

publicité

Benoit Mandin

Rédacteur Web depuis plusieurs années, aucune information ne m’échappe. Un vrai féru de la lecture et de nature très curieuse, je me ferai le plaisir de vous informer de toutes les dernières nouvelles.