Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Découvrez la liste des aides financières que de nombreux retraités oublient de demander

Découvrez la liste des aides financières que de nombreux retraités oublient de demander

Les retraités ont accès à diverses aides qu’ils ont tendance à oublier… 

Selon cette liste, il y a beaucoup d’aides financières non demandées par les retraités. Pourtant, ils en ont plus que besoin en ces temps difficiles. En effet, ces aides peuvent leur permettre de survivre face à l’inflation. 

Aides financières non demandées par les retraités : le minimum contributif

Le minimum contributif représente une sécurité financière pour les retraités. Ils devront avoir participé au système de retraite de base avec une pension modeste. Pourtant, ce dispositif fait partie des aides financières non demandées par les retraités. Cette mesure concerne les travailleurs du secteur privé, les agriculteurs, les artisans et les commerçants. Le montant du minimum contributif varie en fonction du nombre de trimestres de cotisation au régime général de retraite. Si le bénéficiaire a cotisé moins de 120 trimestres, le minimum contributif est de 684,14 € bruts par mois en 2023. En revanche, s’il a cotisé au moins 120 trimestres, le minimum contributif s’élève à 747,57 € bruts par mois. Sachez que cela fait partie des aides financières non demandées par les retraités. 

Pour bénéficier du minimum contributif, faites une demande auprès de la caisse de retraite. Cette dernière évalue les droits en fonction des ressources de l’individu. Sachez que ce dispositif vise à assurer un soutien financier aux retraités qui touchent une retraite moderne.

Voici une allocation pour les retraités modestes

L’Aspa représente un soutien financier mensuel pour les retraités dans une situation précaire. Cette allocation est destinée à remplacer l’ancien minimum vieillesse. C’est la caisse de retraite : la Carsat ou la MSA qui verse cette allocation. Pour bénéficier de l’Aspa, il faut avoir plus de 65 ans et résider en France. Le montant de cette aide varie en fonction de votre situation familiale. Si vous vivez seul, l’Aspa atteint 961,08 € par mois en 2023. Pour les couples, elle s’élève à 1 492,08 € par mois. Cette aide financière fait partie des aides non demandées par les retraités. 

Pour obtenir l’Aspa, il faut soumettre un formulaire dûment rempli à votre caisse de retraite. Cette dernière procède ensuite à une analyse de vos ressources sur les trois derniers mois pour déterminer votre éligibilité à l’allocation. L’Aspa est un soutien précieux pour les aînés confrontés à des difficultés financières. Cela souligne l’importance de garantir une vie décente aux personnes âgées

Retraités dépendants : Une des aides financières non demandées

L’Apa représente un soutien financier destiné aux personnes âgées de 60 ans et plus, émis par le département. Elle cible ceux qui ont besoin d’une aide pour accomplir leurs activités quotidiennes. Son objectif est de pallier différentes dépenses liées à la préservation de l’autonomie. Sachez qu’elle fait partie des aides financières non demandées par les retraités. Elle prend en charge les coûts associés au maintien à domicile. Cela englobe les services d’une aide à domicile ou l’acquisition de matériel adapté. D’autre part, elle intervient également pour le tarif dépendance d’un établissement médico-social. On pense notamment à un Ehpad ou à une maison de retraite.

Le montant de l’Apa varie selon votre degré de dépendance. Ce dernier est évalué grâce à une grille nommée GIR, ainsi que vos ressources financières. En cas de GIR 1, le montant maximal atteint 1 914,04 € par mois. Pour obtenir l’Apa, la procédure peut se faire en ligne ou via un formulaire papier. Une fois rempli, adressez-le au service autonomie du Conseil départemental ou à la caisse de retraite attitrée. Il s’agit d’une démarche essentielle pour garantir un accompagnement adéquat en fonction des besoins de chaque individu. 

Le logement se retrouve aussi dans cette liste

Les APL font partie des aides financières non demandées par les retraités. L’objectif est d’alléger le fardeau financier lié au loyer ou à l’hébergement. Ces aides ne sont pas réservées uniquement aux adultes. En effet, les retraités peuvent en bénéficier, à condition de respecter certains critères. On pense notamment aux ressources, à la situation familiale et au type de logement. Chaque mois, les APL et l’ALS aident beaucoup de foyers à payer leur loyer. La quantité d’aide accordée dépend de divers facteurs. On pense notamment à la localisation de la résidence, à la composition du foyer, et au coût du loyer. Si vous souhaitez bénéficier des APL ou de l’ALS, prenez contact avec la CAF ou la MSA. N’oubliez pas d’apporter les justificatifs requis. 

À propos de l'auteur, Ansta Andry

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 4ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .

D’autres publications dans 

Mauvaise surprise pour votre retraite, compte bancaire transféré... Voici les 3 infos argent du jour

Mauvaise surprise pour votre retraite, compte bancaire transféré… Voici les 3 infos argent du jour

piece-de-2-euros

Cette pièce de 2 euros vaut 15.000 euros, c’est la pièce qu’il ne faut pas perdre !

CAF une aide de 598

CAF : une aide de 598 euros versés le 30 mars 2023, voici les Français concernés

Agirc-Arrco : bonne nouvelle pour les retraités, ce service va aider plus d’un

Agirc-Arrco : bonne nouvelle pour les retraités, ce service va aider plus d’un

Retraite : Une bonne nouvelle qui arrive à point pour les 400 000 assurés de l’Agirc-Arrco

Retraite : Une bonne nouvelle qui arrive à point pour les 400 000 assurés de l’Agirc-Arrco

Retraite : Cette aide de 1012 € auxquels la plupart des retraités va toucher en 2024

Retraite : Cette aide de 1012 € auxquels la plupart des retraités va toucher en 2024