Découvrez les 4 facteurs de risque qui engendre un cancer du poumon sans fumer

Le cancer du poumon fait actuellement bon nombre de victimes tant chez les hommes tant chez les femmes. Découvrez les facteurs de risque qui provoque cette maladie. 

Découvrez les 4 facteurs de risque qui engendre un cancer du poumon sans fumer
© Adobe Stock
publicité

Le cancer du poumon fait actuellement bon nombre de victimes tant chez les hommes tant chez les femmes. Découvrez les facteurs de risque qui provoque cette maladie.

publicité

En effet, il y a deux sortes de cancer du poumon. Le premier est le cancer du poumon à petites cellules (CPPC), et le second est le cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC). Pourtant, il y a aussi un troisième type qui n’est autre que le carcinome à petites cellules et grandes cellules. C’est le CPNPC qui touche le plus de personnes.

Aucun symptôme ne permet de prévenir le cancer du poumon. En effet, ceux qui ont plus de risques de l’attraper sont les fumeurs. D’ailleurs, ces derniers peuvent être atteints par un cancer du poumon, de la gorge, de l’estomac, mais aussi des crises cardiaques, un emphysème ou encore de l’asthme. Les fumeurs représentent 90 % des personnes présentant cette pathologie. Néanmoins, il existe d’autres manières d’attraper le cancer du poumon.

publicité

Une exposition au radon

Le radon est un gaz qui provient de la croûte terrestre et se retrouve dans des milieux mal ventilés. Après la cigarette, ce gaz tient la deuxième place, mais elle tient la première place chez les personnes non-fumeurs. Si vous êtes fumeur, ce gaz va venir augmenter votre chance de choper un cancer. Vraisemblablement, les enfants et les fœtus en développement sont aussi vulnérables aux radiations.

L’amiante

L’exposition à l’amiante peut aussi causer un cancer du poumon. Il s’agit d’un minéral qui se présente sous forme de longues fibres. Elle a déjà été interdite dans les années 1980 à cause de sa dangerosité. Pourtant, il y en a qui l’a encore utilisé dans de nombreux matériaux d’isolation. Ainsi, plusieurs personnes ont été en contact avec cet élément sans même le savoir.

La maladie suite à une exposition régulière à l’amiante s’appelle le mésothéliome. Ce dernier est un cancer de la paroi pulmonaire qui se développe dans votre mésothélium. En effet, c’est la paroi qui recouvre les organes internes de votre organisme. Ainsi, n’oubliez jamais de mettre un masque de protection dès que vous travaillez dans une zone risquée.

La pollution atmosphérique

Il est aussi possible que la pollution de l’air peut provoquer un cancer du poumon. Selon une étude, les taux de mortalité dus au cancer du poumon ont été comparés avec les niveaux de pollution. Ainsi, il a été conclu que la pollution atmosphérique des grandes agglomérations est favorable à cette pathologie.

publicité

Une exposition aux substances chimiques dans l’environnement

Les substances chimiques dans l’environnement sont vraiment dangereuses pour tout le monde. Selon une étude, les employés de pressing présentent un taux de 25 % concernant la mort due au cancer. Des ouvriers exposés au béryllium, un métal souvent employé dans la fabrication d’articles de sport présentent plus de risque de développer plus de maladies pulmonaires. D’ailleurs, 30 % des salariés en contact avec cet élément sont morts de la bérylliose chronique. Une étude diffusée dans l’American Journal of Industrial Medicine a confirmé le lien entre l’exposition au béryllium et le cancer du poumon.

publicité

Benoit Mandin

Rédacteur Web depuis plusieurs années, aucune information ne m’échappe. Un vrai féru de la lecture et de nature très curieuse, je me ferai le plaisir de vous informer de toutes les dernières nouvelles.