Delphine Jubillar dernière minute et retrouvée dans le cimetière de Cagnac ?

Plusieurs recherches ont été menées pour retrouver Delphine Jubillar. mais les investigations n’ont pas permis de trouver une solution au mystère de sa disparition. Nous faisons le point sur l’avancée de l’enquête.

Delphine Jubillar dernière minute et retrouvée dans le cimetière de Cagnac

L’affaire Delphine Jubillar est maintenant au point mort depuis maintenant deux ans. Ses proches sont dans le désespoir. Mais, de nouvelles pistes sont explorées.

Affaire Delphine Jubillar : son mari est suspecté

Le mari de Delphine Jubillar a été mis en examen car il est le principal suspect. La justice le soupçonne fortement d’avoir commis un meurtre conjugal. Mais ce dernier ne cesse de clamer son innocence. Cela ne convainc pas les proches de l’infirmière. Et pour cause ! Ils se réfèrent à l’attitude de cet homme envers sa femme. Précisons que Cédric Jubillar a été placé en détention provisoire à la maison d’arrêt de Seysses, en Haute-Garonne. Et les autorités ne sont pas prêtes à le libérer. En effet, selon son avocat, Alexandre Martin, les enquêteurs utilisent l’excuse des recherches à chaque fois qu’il plaide pour la libération de son client. Des investigations sont effectivement menées dans le cimetière de Cagnac-les-Mines, à seulement 2 km du domicile des Jubillar. Pour rappel, ils ont deux enfants : Louis, 8 ans et Elyah, 3 ans.

De nouvelles recherches en cours

Le lundi 27 juin, les enquêteurs devaient déployer les drones sur Cagnac-les-Mines pour l’affaire Delphine Jubillar. Malheureusement, de fortes pluies ont eu raison de ce projet . La nouvelle opération a été menée à l’aide de drones de l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN). L’objectif était d’identifier les émissions d’azote. L’azote est présent sur une surface où un corps se décompose. Ces engins volants ont également été envoyés pour identifier les parcelles perturbées et les fosses non répertoriées, confirme le rapport de La Dépêche. L’analyse de ces images permettra aux enquêteurs de trouver des indices sur la disparition de Delphine Jubillar. 

D’un autre côté, les gendarmes sont envahis de lettres venant de “médiums”. Selon Actu Toulouse, le bureau de la gendarmerie a reçu plusieurs centaines de lettres, de mails et d’appels téléphoniques. Ces personnes affirment pouvoir retrouver l’infirmière du Tarn. Les gendarmes vont devoir gérer ces fameuses lettres. La famille de Delphine Jubillar attend des réponses sur cette mystérieuse disparition.

Isabelle POTEL

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 5ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .