Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Emmanuel Macron veut impérativement contrôler l’utilisation des écrans pour les jeunes

Emmanuel Macron veut impérativement contrôler l’utilisation des écrans pour les jeunes

Ce mardi dernier, Emmanuel Macron avait donné rendez-vous au Français pour une allocution. Durant cette dernière, il a mis en avant plusieurs sujets comme les jeunes et les écrans.

Durant son allocution de ce mardi dernier, Emmanuel Macron veut un contrôle l’accès des écrans pour les enfants. Un sujet qui concerne presque tous les foyers sur le territoire Français.

Emmanuel Macron : il veut mettre en place un contrôle sur l’accès des écrans pour les enfants

Le président de la République a décidé de faire une conférence ce mardi dernier. Effectivement durant cette allocution, Emmanuel Macron avait insisté sur le contrôle de l’accès des écrans pour les enfants. « Si on a des adolescents et des futurs citoyens dont le rapport à la vérité a été mal bâti. En tout cas construits sur des réseaux sociaux où la différence entre la vérité et la contre-vérité est loin d’être claire. Bonjour la génération des complotistes » avait déclaré le chef d’état.

Vraisemblablement, il veut faire de ce sujet l’un des axes de sa politique éducative. D’ailleurs, la semaine dernière, Emmanuel Macron a fait appel à une commission d’experts. Il y a notamment des épidémiologistes, de cliniciens, de sociologues. Ils vont mener une étude sur les conséquences des écrans sur les jeunes jusqu’en mars. Ils devront donner leurs conclusions. De son côté, Emmanuel Macron parle déjà d’interdictions, de restrictions sur les contenus. Toutefois, le chef d’État a mis en avant les mesures déjà en place depuis le début de son mandat. Il y a particulièrement l’interdiction des smartphones à l’école et au collège, ou le contrôle parental renforcé. Apparemment, Emmanuel Macron veut plus de contrôle sur l’accès des enfants aux écrans. Cela a pris part aux émeutes suite au décès du jeune Nahel.

La “maladie des écrans” ?

Emmanuel Macron reste sur le qui-vive en ce qui concerne le contrôle de l’accès des enfants aux écrans. « On a le sentiment parfois que certains d’entre eux vivent dans la rue. Ce sont les jeux vidéo qui les ont intoxiqués » avait-il déclaré. Une vision passéiste du gaming qui est loin de faire l’unanimité.

Néanmoins, le problème de l’impact des écrans sur les enfants est fréquemment pointé du doigt par les experts. De son côté, le Haut Conseil de la santé publique ne conseille en aucun cas les écrans avant l’âge de 3 ans en l’absence d’interaction avec un adulte. La pédopsychiatre Stéphanie Dauver utilise l’expression de “maladie des écrans” pour décrire ce phénomène. Cette pathologie est capable de causer un retard de développement, de motricité et du langage chez les plus jeunes ainsi que des déficits de l’attention. Une surdose d’écrans serait la cause du développement d’une forme d’autisme.

Les effets des écrans sur le cerveau des enfants

L’exposition excessive et inappropriée aux écrans peut avoir des conséquences sur la santé et le cerveau néfastes des tout-petits. Voici quelques effets potentiels :

  • Développement cognitif altéré : Les tout-petits ont besoin d’interactions sociales réelles et d’expériences sensorielles pour développer leurs compétences cognitives. Passer trop de temps devant un écran peut réduire les opportunités d’interactions sociales significatives et d’exploration du monde réel, ce qui peut entraver leur développement cognitif.
  • Retard de langage : L’exposition excessive aux écrans peut avoir un impact négatif sur le développement du langage chez les tout-petits. Lorsqu’ils regardent la télévision ou des vidéos, ils sont moins susceptibles de communiquer et d’interagir verbalement avec d’autres personnes, ce qui peut retarder l’acquisition du langage et de la communication.
  • Problèmes d’attention : Les écrans, en particulier les contenus très stimulants et rapides, peuvent entraîner une surcharge sensorielle et captiver l’attention des tout-petits de manière excessive. Cela peut nuire à leur capacité à se concentrer sur d’autres activités plus calmes et à développer leur attention soutenue.
  • Sommeil perturbé : L’utilisation des écrans avant le coucher peut perturber le sommeil des tout-petits. La lumière bleue émise par les écrans peut interférer avec la production de mélatonine, l’hormone responsable de la régulation du sommeil. Cela peut entraîner des difficultés d’endormissement et de sommeil de mauvaise qualité, ce qui peut avoir un impact sur leur développement global.
  • Risques pour la santé mentale : Des études suggèrent que l’exposition excessive aux écrans chez les jeunes enfants peut être associée à un risque accru de problèmes de santé mentale tels que l’anxiété, la dépression et les troubles du comportement. Cependant, la nature exacte de cette relation nécessite encore davantage de recherche pour être mieux comprise.

Les recommandations pour gérer l’utilisation des écrans avec votre enfant

Si votre enfant utilise un ou plusieurs types d’écrans, voici quelques conseils à mettre en place quand vous êtes parents :

  • Limiter le temps d’utilisation le plus possible et ayez un œil très vigilant sur le contenu des programmes que vous lui proposez et limitez les heures d’utilisation des écrans par jour
  • Privilégier les écrans « actifs » (jeux sur tablette, smartphone) aux écrans « passifs » (télévision, dessins animés…)
  • Privilégier les programmes que vous pouvez contrôler plutôt que la télévision : un DVD se séquence facilement grâce aux chapitrages par exemple.
  • Alterner expérimentation virtuelle et réelle : le dessin sur tablette (qui ralentit le développement de la pince fine à la base de l’écriture) avec le dessin réel. Le dessin animé avec le livre, les jeux sur tablette avec le puzzle réel etc…
  • Jusqu’à 9 ans l’enfant a besoin d’un adulte avec lui quand il est face aux écrans.
  • Une « colère » quand vous éteignez l’écran ne veut pas dire que votre enfant était très intéressé. C’est une décharge d’énergie, d’émotion et d’excitation liée à l’exposition à l’écran en lui-même
  • Un enfant absorbé par un écran n’est pas un enfant concentré : la rapidité des images et le rétroéclairage des écrans créent un effet hypnotique sur notre cerveau et encore plus sur celui de l’enfant. L’enfant est réellement hypnotisé par les écrans et ne peut s’extraire par lui-même des images qu’il reçoit.
  • Il n’y a rien de mieux que le monde réel pour grandir !

À propos de l'auteur, Ansta Andry

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 4ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .

D’autres publications dans 

Fini le vinaigreAcide citrique éliminer calcaire bouilloire blanc, ce produit est encore plus efficace pour venir à bout du calcaire de cet objet

Fini le vinaigre blanc, ce produit est encore plus efficace pour venir à bout du calcaire de cet objet

Retraite Agirc-Arrco modifiée, nouveau RSA, prix du gaz... Ce qui change en mars 2024 pour votre budget

Retraite Agirc-Arrco modifiée, nouveau RSA, prix du gaz… Ce qui change en mars 2024 pour votre budget

Retraite : téléchargez ce document sur votre espace personnel avant la fin du mois (Agirc-Arrco)

Retraite : téléchargez ce document sur votre espace personnel avant la fin du mois (Agirc-Arrco)

Facebook Messenger : découvrez comment voir les messages cachés

Facebook Messenger : découvrez comment voir les messages cachés

Découvrez comment obtenir une pension de réversion de l’Agirc-Arrco

Découvrez comment obtenir une pension de réversion de l’Agirc-Arrco

"On m'a condamnée à mort" : une mère de famille qui doit remboursement de 22 000 € à la Caf dénonce un acharnement

« On m’a condamnée à mort » : une mère de famille qui doit remboursement de 22 000 € à la Caf dénonce un acharnement