En Espagne, la tanière d’un blaireau recélait le plus grand trésor de pièces de monnaie romaines au monde  

Pour faire sa tanière, un blaireau doit creuser. Cette fois, ce petit animal a permis une grande découverte. En effet, c’est en Espagne que ce trésor de l’époque romaine a refait surface.

En Espagne, la tanière d’un blaireau recelait le plus grand trésor de pièces de monnaie romaines au monde  
©THOMAS ZÜHMER

Un trésor exceptionnel datant de l’époque romaine a été découvert en Espagne grâce à un blaireau qui était en quête de nourriture. Détails.

Une véritable découverte dans l’histoire du pays

Au mois de décembre 2021, un véritable trésor a refait surface en Espagne. En effet, cette découverte a vu le jour grâce à la tanière d’un blaireau. Vraisemblablement, ce dernier a permis de retrouver pas moins de 200 pièces de monnaie romaine. Des pièces qui étaient utilisées du IIIe au Ve siècle avant Jésus Christ. Cette découverte a eu lieu dans une grotte de la ville de Grado, située dans la région des Asturies. Apparemment, ces pièces sont faites à partir de cuivre et de bronze. D’ailleurs, elles ont été « forgées dans des endroits aussi éloignés que Constantinople et Thessalonique ». Notant que cette trouvaille fuit l’œuvre de l’archéologue Alfonso Fanjul Peraza. Ce dernier affirme qu’il s’agit « du plus grand trésor de pièces de monnaie romaines jamais mis au monde ».

Espagne, un blaireau est à l’origine d’une grande découverte

Le blaireau européen (Meles meles) a été à l’origine de cette grande découverte. En effet, cet animal avait creusé la terre pendant des semaines pour que sa tanière soit plus longue. En allant plus loin, il a fini par atteindre cette cavité. Si le blaireau était à la recherche de nourriture, il a eu encore mieux : des trésors. Notant que cet animal a une très mauvaise vue, mais détient un sens aiguisé de l’ouïe et de l’odorat très développé. De cette façon, il repère plus facilement sa nourriture.

Habile de ses pattes, il creuse sa tanière grâce à ses griffes. Il vit sous terre afin de se protéger des prédateurs qui prolifèrent de plus en plus en surface. D’après les experts, le blaireau a été victime de la tempête Filomena qui a bouleversé la vie de toute l’Espagne. À cause des fortes chutes de neige de l’époque, cette bête a été contrainte de redoubler d’efforts pour trouver à manger. Mais au lieu des vers de terre, il a trouvé un trésor inestimable pour l’histoire.

Ces trésors ont été enterrés après une époque d’instabilité politique dans la région. Effectivement, la péninsule ibérique avait été envahie par des barbares des Wisigoths au début du Ve siècle. Néanmoins, ça reste une hypothèse comme tant d’autres.

Benoit Mandin

Rédacteur Web depuis plusieurs années, aucune information ne m’échappe. Un vrai féru de la lecture et de nature très curieuse, je me ferai le plaisir de vous informer de toutes les dernières nouvelles.