Enrico Macias : une « victoire » en justice, son calvaire pas encore terminé !

Enrico Macias et les affaires c’est une longue histoire d’amour. Il y a un temps où il a été contraint de rembourser 30 millions d’euros. Très récemment, il vient de renverser la tendance en sa faveur.

Enrico Macias une victoire en justice, son calvaire pas encore terminé !
© Gala

Enrico Macias vient d’avoir une victoire devant la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH). En effet, il s’est attaqué à la justice luxembourgeoise, qui l’avait condamné en 2019 à rembourser 30 millions d’euros au liquidateur d’une banque.

Le chanteur Enrico Macias vient d’avoir une petite victoire

Enrico Macias avait entamé une action en justice contre Landsbanki, qui a fait faillite en 2008. Cette condamnation va être utilisée pour une révision de sa propre condamnation par la justice luxembourgeoise.

Mais ses problèmes avec la justice sont loin de prendre fin d’après son avocat Patrice Spinosi. La CEDH a affirmé que la Cour de cassation luxembourgeoise avait violé les dispositions de la Convention européenne des droits de l’homme sur le droit. En effet, il n’a pas offert un procès équitable à Enrico Macias en rejetant son recours. Les juges européens ont aussi décidé que le chanteur doit recevoir 12 000 euros pour préjudice moral. C’est une somme qui est bien loin des 15 millions d’euros qu’il demandait pour le préjudice matériel qu’il estimait avoir subi.

Enrico Macias fait aussi partie d’un litige dans le cadre du financement d’une clinique esthétique. C’est en investissant dans cette clinique que le chanteur avait empruntée les 30 millions d’euros. Avec cet argent, il avait aussi investi dans les fonds Madoff, du nom de Bernard Madoff. C’était la plus grande histoire d’escroquerie que le monde a connue.

Totalement endetté

Après la faillite de la banque en fin 2008, ses liquidateurs ont voulu récupérer les dettes. Pour cela, ils voulaient même mettre sur le marché les biens hypothéqués. Enrico Macias avait même hypothéqué sa villa de Saint-Tropez pour 35 millions d’euros. Il risque de perdre à jamais ce bien. Il y a aussi plusieurs clients qui ont essayé d’annuler son prêt. En mars 2019, la justice luxembourgeoise l’a condamné à rembourser les 30 millions d’euros au liquidateur de la banque.

Endetté, Enrico Macias doit aussi faire face à une affaire d’escroquerie. En avril 2020, le chanteur baisse les bras dans son combat contre la banque islandaise Landsbanki. Un combat qu’il mène depuis pas moins de dix ans.

« Je ne veux pas en parler. J’ai été victime d’une hyper-injustice et on ne peut rien faire contre l’injustice. Le bon Dieu m’a enlevé ma femme. J’avais une maison et il a failli me la prendre. C’est la volonté du bon Dieu », confie-t-il. La vie d’Enrico Masias a vraiment basculé en 2008. Il était ruiné avec une perte de 20 millions d’euros après la faillite de la filiale luxembourgeoise de la banque Landsbanki.

Patrick LEROUX

Passionné depuis tout petit par l'écriture et la musique (même la plus obscure) et de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! J'aime également les nouvelles technologies et le développement web qui ont été une révélation pour moi il y a 15 ans déjà.