Eric Zemmour : 8 femmes l’incriminent d’agress*ons et de comportements inappropriés

Journée internationale de la femme, ce 8 mars 2022, Mediapart a décidé de dévoiler le témoignage de huit femmes qui incriminent Éric Zemmour d’agress*ons et de comportements inappropriés.

Eric Zemmour  8 femmes l’incriminent d’agressions et de comportements inappropriés
publicité

Ce mardi 8 mars, à l’occasion de la journée internationale de la femme, Médiapart a publié le témoignage de huit femmes qui accusent Eric Zemmour d’agress*ons et de comportements inappropriés.

publicité

Le site d’informations françaises a mené l’enquête pendant des mois et a finalement eu des témoignages qui ramènent des actes préjugés allant de 1999 à 2019. « Il a pris ma main, il m’a empêché de bouger et il m’a embrassé de force sur la bouche. On voit bien que pour lui les femmes sont juste des objets », déclaraient les propos retranscrits par Mediapart. « Il a été récemment invité sur le plateau de l’Élysée 2022. Eric Zemmour avait l’idée de répondre à quelques déclarations qui planaient déjà sur sa candidature. Il disait qu’il n’a pas à répondre, car c’est sa vie privée et ces femmes n’ont aucune preuve contre lui. C’est donc leurs paroles contre la sienne » pouvait-on lire.

Eric Zemmour accusé d’agress*ons

Invité le 7 mars sur LCI, Eric Zemmour a expliqué qu’il voulait une stabilité entre les valeurs masculines et féminines dans la société. Mais lorsqu’il y a un abus de valeurs féminines, il existe un affaiblissement dans la société, a-t-il dit. Ce mardi dernier, lors de la journée internationale des femmes, l’équipe du polémiste a organisé une rencontre avec des femmes à Paris. En particulier, durant cet événement, l’ancien chroniqueur politique va s’exprimer.

publicité

Bien qu’il soit placé parmi les éventuels qualifiés pour le second tour de l’élection présidentielle, Eric Zemmour aura plus de difficulté à persuader les femmes de mettre un bulletin à son nom dans l’urne le 10 avril 2022.

Le polémiste réprimandé 

Au sein des personnes intéressées apparaît le dramaturge espagnol, nommé Juan Mayorga. Pour avoir utilisé des photos de films sans l’autorisation de leurs acteurs, Eric Zemmour a donc été réprimandé. Parmi eux, un scénario du film In the House, fait par François Ozon, qui s’est inspiré de la pièce El chico de la ultima fila, du dramaturge espagnol Juan Mayorga.

publicité

Les deux hommes ont retrouvé d’autres artistes dans une scène collective contre l’homme politique. Le tribunal a prescrit à Zemmour de payer une somme de 70 000 euros aux accusateurs. Car il a violé leurs droits d’auteur. L’équipe d’Eric Zemmour a déclaré qu’elle ferait appel de ce verdict.

publicité

Amandine Blanc

J'adore particulièrement toutes les actualités people et les séries Netflix, deux sujets pourtant diamétralement opposés que l'on retrouve sur ce magazine francophone ! Je partage donc mon opinion assez régulièrement dans mes articles sur le site.