Éric Zemmour et Mylène C, divorce consommée, cette circonstance qui dévoile tout

Dans quelques jours, notamment le 17 novembre prochain, la rupture d’Éric Zemmour et de son épouse, Mylène C, pourrait être officialisée.

Éric Zemmour et Mylène C, divorce consommée, cette circonstance qui dévoile tout
© KCS PRESSE - MarignyAvocats.fr

Le 17 novembre prochain, il se pourrait bien que la séparation d’Éric Zemmour et son épouse, Mylène C, soit officialisée. Une officialisation qui aura lieu quelques semaines après les révélations de l’hebdomadaire Closer.

Éric Zemmour et Mylène C, rupture officialisée

Très prochainement, Éric Zemmour devrait comparaitre devant le tribunal correctionnel de Paris. En effet, le candidat à la présidentielle est accusé d’incitation à la haine raciale. Cela a été la suite de ses propos du 29 septembre 2020 sur C News. Effectivement, à ce moment, il avait déclaré que les mineurs isolés sont des voleurs, des assassins et des violeurs. Selon le magazine Closer, sa femme Mylène C serait peut-être absente lors de cette audience.

Pourtant, si on se rappelle, en septembre 2015, elle se tenait au côté du père de ses enfants au tribunal. Très récemment, Éric Zemmour est parti du domicile conjugal. Ainsi, aujourd’hui, il vit avec sa merveilleuse conseillère, Sarah Knafo, avec qui il a été pris en flagrant délit. En 2015, Éric Zemmour était accusé de provocation à la discrimination à la haine ou à la violence verbale.

Éric Zemmour est sur une pente glissante

Lors de sa prochaine audience, si Eric Zemmour est snobé par son épouse Mylène C, il aura un grand problème. En effet, s’il perd le soutien de sa femme, il perdra aussi celui de toutes les autres femmes. D’ailleurs, les électrices interprétaient qu’Éric Zemmour ne vont plus se battre pour leurs causes ni même pour leur droit. « C’est rassurant de voir qu’Éric Zemmour rebute les femmes. De plus son élection reviendrait à effacer ou à remettre en cause bon nombre de droits », avait révélé Céline Piques, porte-parole d’Osez le féminisme.

« Les propos du polémiste, hier sur BFMTV où il a nié la réalité statistique. Des chiffres qui mettent en avant l’inégalité salariale entre femmes et hommes ne devraient pas rassurer les féministes », pouvait-on lire dans les colonnes du Parisien.

Benoit Mandin

Rédacteur Web depuis plusieurs années, aucune information ne m’échappe. Un vrai féru de la lecture et de nature très curieuse, je me ferai le plaisir de vous informer de toutes les dernières nouvelles.