Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Fournitures scolaires : l’UFC-Que Choisir alerte sur ces substances nocives pour la santé

Fournitures scolaires : l’UFC-Que Choisir alerte sur ces substances nocives pour la santé

Alors que la rentrée s’approche à grands pas, UFC-Que Choisir annonce que 40 % des fournitures scolaires contiennent des substances nocives, toxiques, cancérigènes, des allergisants ou des perturbateurs endocriniens. De nombreuses fournitures très utilisées par les enfants sont concernées par cette alerte. Surligneurs, feutres, stylos-billes, cartouches d’encre… de quoi obliger l’association des consommateurs à prendre des mesures pour prévenir les parents.

UFC-Que Choisir remet en garde sur les fournitures scolaires contenant des substances nocives

La nouvelle est tout simplement terrifiante pour les parents d’élèves. Selon UFC-Que Choisir, 40 % des fournitures scolaires contiennent des substances nocives pour la santé. D’ailleurs, l’association n’est pas à sa première alerte concernant le sujet. Elisabeth Chesnais, journaliste de Que Choisir, regrette : « Nous avions déjà lancé une première alerte sur les fournitures scolaires il y a six ans. Ce, après avoir fait un test aux résultats catastrophiques. Aujourd’hui, on se rend compte que les autorités et les fabricants n’ont pas du tout fait d’efforts». Ainsi, face à l’ampleur du danger, l’association était contrainte de relancer l’alerte.

Il faut dire que le constat est inquiétant pour de nombreux produits. C’est notamment le cas des cartouches d’encre dont la moitié testée contiennent des allergènes, à savoir les isothiazolines. Il s’agit en effet d’un agent conservateur qu’on retrouve dans des peintures, des lessives, des détergents et des produits cosmétiques.

Même constat du côté des stylos-billes, dont des substances cancérigènes y ont été retrouvées. Pour sa part, le vernis des crayons de couleur Cultura contient des perturbateurs endocriniens, notamment du phtalate. Pourtant, ce dernier est « dans la liste européenne des substances extrêmement préoccupantes »

Les marques ne sont pas soumises aux réglementations

Si le constat est alarmant, certaines marques rassurent et prouvent qu’il est possible de ne pas utiliser de substances nocives et toxiques pour fabriquer des fournitures scolaires. Dans ce sens, des tests complets sont d’ailleurs disponibles sur le site de l’association. On peut y découvrir que certaines fournitures passent les tests. Ils ne présentent ainsi aucune trace de composés toxiques.

Élisabeth Chesnais souligne : « Lorsqu’on les sollicite, les grandes marques répondent qu’elles n’ont pas à informer des éventuelles substances toxiques. Puisqu’elles ne sont pas soumises aux réglementations». Ainsi, dans un communiqué officiel, l’association demande aux autorités européennes « d’étendre sans délai à toutes les fournitures scolaires la réglementation protectrice qui s’applique aux jouets ». La journaliste précise alors qu’une loi « s’applique déjà aux crayons de couleur ».

De ce fait, UFC-Que Choisir « déconseille aux parents de mettre des stylos-bille dans les mains des enfants ». Il est aussi conseillé de vérifier les matériels scolaires que vous avez déjà acquis. Dans le cas où vous n’ayez pas encore fait vos achats, il est recommandé de se rendre sur le site de l’association pour voir le compte rendu détaillé sur le sujet.

À propos de l'auteur, Roland GRANSART

Passionnée de rédaction, je m’intéresse à tous les sujets qui animent l’actualité française et mondiale. Rédactrice web de profession, j’ai à coeur d’informer le lecteur de la manière la plus précise possible, tout en offrant une information qualitative. Pigiste pour Objeko, j’ai également pour but de contribuer à un canal d’information distinct des grandes rédactions journalistiques omniprésentes sur le web, offrant ainsi un point de vue différent sur notre actualité quotidienne.

D’autres publications dans 

Héritage : « Si je renonce à la succession, je paie quand même des impôts ? »

Héritage : « Si je renonce à la succession, je paie quand même des impôts ? »

Location de la résidence principale : voici les plafonds de loyer pour être exonéré d’impôt en 2024

Location de la résidence principale : voici les plafonds de loyer pour être exonéré d’impôt en 2024

RSA : quand les bénéficiaires vont entamer les 15 heures d’activité obligatoire par semaine ?

RSA : quand les bénéficiaires vont entamer les 15 heures d’activité obligatoire par semaine ?

50 ans après, Miou-Miou se confie sur le tournage des Valseuses : « Tu vas soulever ta jupe, et…

50 ans après, Miou-Miou se confie sur le tournage des Valseuses : « Tu vas soulever ta jupe, et…

Agirc-Arrco : bonne nouvelle pour les retraités, ce service va aider plus d’un

Agirc-Arrco : bonne nouvelle pour les retraités, ce service va aider plus d’un

Ici tout commence (spoiler) 19 au 23 février 2024 : Carla couche avec Bérénice et Mattéo arrive (+ VIDEO)

Ici tout commence (spoiler) 19 au 23 février 2024 : Carla couche avec Bérénice et Mattéo arrive (+ VIDEO)