France : cette femme accouche à son domicile, les gendarmes lui retirent la garde de ses enfants

Donner la vie est un souvenir fort et émouvant pour une femme. Mais cette mère l’a vécu autrement. On vous explique pourquoi les autorités lui ont enlevé la garde de ses enfants …

France cette femme accouche à son domicile, les gendarmes lui retirent la garde de ses enfants

Ce foyer originaire de Bretagne vit un mauvais rêve. Cette histoire circule depuis quelque temps sur les réseaux sociaux. D’après les témoignages, la situation est horrible pour cette femme qui a accouché à son domicile. Elle n’a plus la garde de ses enfants. On vous explique tout … 

Une femme accouche à son domicile et la police lui enlève ses enfants

Cette jeune femme a décidé d’accoucher de son deuxième enfants, une petite fille, sans assistance médicale, à son domicile. En effet, elle savait parfaitement comment s’y prendre et tout s’est bien passé. « C’était fabuleux, rapide, sans douleur » écrit la jeune maman sur les réseaux sociaux. Ensuite, Daliborka Milovanovic, une membre de l’association La révolte des mères  a précisé que son acte est parfaitement légal. Cette dernière aide les parents dans leur communication envers les journalistes et les médias pour les « protéger ».

La jeune maman poursuit son récit. La suite est cauchemardesque. Tout se passe le 10 juin 2022 . « Lorsque mon compagnon est allé déclarer la naissance de notre fille à la mairie, la dame a paniqué en voyant que nous n’avions eu aucune assistance médicale chez nous. Elle a appelé la PMI (Protection maternelle et infantile). » raconte-elle. Les parents sont indignés. La PMI a envoyé un dossier de signalement au procureur de la République et le Parquet a ordonné le placement de leurs deux enfants auprès des services de l’Aide sociale à l’enfance (ASE). Trois voitures de police ont ensuite débarqué chez le couple. Pas moins de dix gendarmes sont entrés dans le domicile de la famille et l’un d’eux a annoncé : « Nous allons prendre vos enfants. Il y a suspicion de maltraitance. ». 

 

Les raisons de cette terrible décision

La jeune femme est au plus mal. A peine après avoir accouché à son domicile, elle se retrouve à faire des va-et-vient pour que justice soit faite. Ses enfants sont placés  à en pouponnière à Chantepie, dans les alentours de Rennes. Elle a essayé de les voir mais on lui a refusé l’entrée. Quelle injustice! Les raisons de ce placement sont communiquées. D’abord, le nourrisson n’aurait pris que 10 grammes depuis sa naissance, mais c’est difficilement prouvable puisqu’il n’y a pas eu de première pesée comme à l’hôpital. Ensuite, les autorités ont aussi indiqué que la fille aînée aurait une apparence de malnutrition. Mais ce n’est pas une certitude. Enfin, on reproche aussi à la jeune femme de vouloir s’exiler dans l’est de la France. Cette dernière a expliqué que c’était pour passer son congé maternité près de sa mère qui habite là-bas. Pourtant, la mère a accepté la visite médicale de la PMI et la pédiatre a assuré que tout allait bien pour son bébé. Affaire à suivre…

Annabelle Martella

Discipline et dynamise sont ces mots d’ordre et elle veille et ne pas y déroger dans tous ces articles publiés. Son ambition dans son métier semble lui prédire un avenir radieux et elle compte s’investir quotidiennement pour y parvenir.