Françoise Hardy souffrante, en fin de vie : elle évoque pour la 1re fois la mort…

Françoise Hardy est vraiment au plus mal. En effet, depuis son cancer, son état de santé ne fait que s’aggraver de jour en jour.

Françoise Hardy au plus mal, en fin de vie  elle exprime pour la 1re fois la mort
© URMAN LIONEL/SIPA
publicité

Françoise Hardy voit déjà la fin se profiler, par conséquent, elle fait le choix de parler librement de son départ dans l’autre monde.

publicité

Françoise Hardy est au plus mal

Il y a 20 ans de cela, Françoise Hardy a été atteinte d’un lymphome. Ce dernier provoque un terrible cancer et en 2019, son état s’aggrave. Lors d’un entretien auprès de RTL, la chanteuse annonce avoir été diagnostiquée d’un cancer du larynx. « Je suis dans un état de souffrance vraiment cauchemardesque la plupart du temps », avait-elle déclaré.

En juin 2021 durant une interview, Françoise Hardy martèle être « proche de la fin ». Une très mauvaise nouvelle pour les fans de l’artiste. Bien évidemment, pour mener son combat, elle a pu compter sur ses proches. Cependant, la pandémie de COVID-19 a fait basculer sa vie. À cause des restrictions, Françoise Hardy, comme bon nombre de personnes, ont vécu dans l’isolement. D’ailleurs, elle s’est confiée sur cette situation auprès de Technikart. « Je vis confinée depuis 2019 et dépends des autres pour m’alimenter. Lors du premier confinement, mon grand ami Marco qui vit en banlieue ne pouvait plus m’apporter mes courses alimentaires de produits frais, l’approvisionnement en eau s’avérait très problématique, et d’un seul coup l’attente pour les précieuses livraisons Picard durait un mois ! J’ai ressenti une grande détresse », avait-elle affirmé.

publicité

Elle veut l’euthanasie

Avant son décès, Bernard Tapie voulait avoir droit à l’euthanasie. En effet, il était atteint à la fois d’un cancer de l’estomac et de l’œsophage. De son côté, Françoise Hardy tente de faire la même demande. Pour cela, elle essaye même d’attirer l’attention du président de la République. Vraisemblablement, sa chère mère, Madeleine Hardy, avait fait appel à l’euthanasie, car elle était atteinte de la terrible maladie de Charcot.

publicité

« Ma mère a eu beaucoup de chance. Son médecin lui trouve un médecin hospitalier qui l’a euthanasiée avec ma collaboration. Quand elle ne pouvait aller plus loin dans cette horrible maladie incurable », avait confié Françoise Hardy. Or pour son cas, elle n’a pas trop d’espoir. « En ce qui me concerne, j’aimerais avoir cette chance. Mais étant donné ma petite notoriété, personne ne voudra courir encore plus le risque d’être radié de l’ordre des médecins », avait-elle affirmé. Jacques et Thomas Dutronc la soutiennent quoi qu’il advienne. En plus, ils comprennent sa décision d’en finir au plus vite. Néanmoins, l’euthanasie reste toujours un sujet tabou en France.

publicité

Patrick LEROUX

Passionné depuis tout petit par l'écriture et la musique (même la plus obscure) et de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! J'aime également les nouvelles technologies et le développement web qui ont été une révélation pour moi il y a 15 ans déjà.