Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Fraude fiscale : l’ancien maire du Kremlin-Bicêtre, Jean-Marc Nicolle a été mis en garde à vue

Fraude fiscale : l’ancien maire du Kremlin-Bicêtre, Jean-Marc Nicolle a été mis en garde à vue

L’ancien maire du Kremlin-Bicêtre Jean-Marc Nicolle est une fois de plus au cœur des actualités. Il vient d’être accusé de fraude fiscale.

L’ancien maire du Kremlin-Bicêtre Jean-Marc Nicolle est sur le point de vivre un tout nouveau procès. Cette fois, il est accusé de fraude fiscale d’après le parquet de Créteil ce mercredi 6 mars 2024.

Jean-Marc Nicolle : l’ancien maire de Kremlin-Bicêtre et l’amour des courses hippiques

L’ancien édile de la commune du Val-de-Marne avait été mis en examen en 2018. En effet, à cette époque, il avait été poursuivi pour trafic d’influence et corruption passive. Ainsi, la mairie du Kremlin-Bicêtre a annoncé son renvoi devant le tribunal correctionnel de Créteil. Les chefs d’accusation sont multiples selon nos informations. Il s’agirait entre autres, d’abus de biens sociaux, d’escroquerie, de favoritisme ou encore de trafic d’influence. Les faits se seraient déroulés entre 2013 et 2017.

Jean-Marc Nicolle a été élu maire en 2016. Selon des éléments de l’enquête, il aurait parié jusqu’à 3 000 euros par jour sur des courses hippiques. Pour assouvir sa passion du jeu, il aurait détourné les règles des marchés publics et se serait constitué une cagnotte.

Une affaire très suivie

A cette époque, pour ligne de défense, l’avocat assure que l’affaire pour laquelle le maire est mis en examen est d’ordre totalement privé. Ainsi, cela n’a aucun impact sur la gestion de la ville. Il regrette dans ce contexte que la collaboratrice du maire ait aussi été mise en examen. Il insiste également sur la coopération de l’élu à l’enquête. Se félicitant notamment que ce dernier ait accepté les perquisitions de mai 2017. Or elles ont effectué sans commission rogatoire, et annonce que le maire va reprendre son activité municipale.

“Mon client déplore que sa collaboratrice ait été mêlée à cette enquête. Il regrette les nombreuses incohérences et erreurs factuelles qu’il a pu lire dans les journaux. En effet, ce dossier présente un caractère purement privé et n’engage en aucun cas la gestion publique et municipale de la collectivité. Il est ainsi important de rappeler que les procédures d’attribution des marchés ont toujours été strictement respectées et n’ont jamais fait l’objet de contestation ou du moindre soupçon de fraude. Mon client compte mettre à profit les prochains mois pour apporter tous les éclairages nécessaires qui démontreront qu’il s’agit d’un dossier privé n’engageant en rien les intérêts de la ville du Kremlin-Bicêtre“, déclare l’avocat.

Une addiction au jeu révolue

L’avocat revient également sur l’addiction aux jeux du maire, précisant que celle-ci est terminée.  “Par ailleurs, dans le cadre de sa vie privée, mon client a reconnu avoir été victime d’une addiction aux jeux dont il s’est libéré depuis deux ans et a mis en place toutes les mesures pour réparer les dommages causés. C’est encore une fois une question d’ordre privé qui n’a strictement aucun lien avec la gestion publique de la ville du Kremlin-Bicêtre“, affirme l’avocat. Puis ce dernier parle de très nombreux messages de soutien” reçus par le maire. En plus, il avait indiqué qu’il reprend son activité municipale dès ce dimanche 1er avril 2018, “toujours dans l’intérêt et pour les Kremlinois.”

Pour rappel, les chefs d’accusation qui ont motivé la mise en examen du maire sont l’abus de confiance, le favoritisme, le trafic d’influence et la corruption active. Sa collaboratrice a pour sa part été mise en examen pour complicité de corruption passive, complicité d’abus de confiance et complicité de trafic d’influence.

Jean-Marc Nicolle : l’ancien maire de Kremlin-Bicêtre accusé de fraude fiscale

L’ancien maire de Kremlin-Bicêtre, Jean-Marc Nicolle est actuellement accusé de fraude fiscale. D’ailleurs, cela lui a valu une interpellation. Notant que l’ancien élu a en effet été mis en examen au printemps 2018. Cela a eu lieu pour des faits de trafic d’influence ainsi que de la corruption active et passive. En cause : une addiction dévorante au jeu, dont les courses hippiques. Il aurait ainsi détourné plusieurs centaines de milliers d’euros.

À première vue, le juge d’instruction a donc décidé de renvoyer Jean-Marc Nicolle devant le tribunal correctionnel pour fraude fiscale. Toutefois, dans un communiqué, la Ville du Kremlin-Bicêtre a indiqué qu’elle souhaitait se constituer partie civile lors du procès à venir. Une demande en ce sens sera faite le 28 mars prochain durant la tenue du Conseil municipal. « Il est de notre devoir d’élus de la République de permettre réparation des torts dont la Ville a été victime, si M. Nicolle est reconnu coupable par la justice », a indiqué l’actuel maire de la commune Jean-François Delage.

À propos de l'auteur, Ansta Andry

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 4ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .

D’autres publications dans 

Impôts 2024 : revalorisation, avantage fiscal doublé… Découvrez la liste des nouveautés en vigueur pour payer moins

Impôts 2024 : revalorisation, avantage fiscal doublé… Découvrez la liste des nouveautés en vigueur pour payer moins

Tickets-restaurant : les changements apportés par la nouvelle réforme

Tickets-restaurant : les changements apportés par la nouvelle réforme

Voici la différence entre une tactique et une stratégie ?

Voici la différence entre une tactique et une stratégie ?

Déclaration de revenus : voici comment diminuer le montant à payer au fisc

Déclaration de revenus : voici comment diminuer le montant à payer au fisc

Épargne : voici le meilleur placement pour placer 10 000 euros en 2024

Épargne : voici le meilleur placement pour placer 10 000 euros en 2024

La Banque de France confirme une croissance de 0,2% au premier trimestre

La Banque de France confirme une croissance de 0,2% au premier trimestre