Gilles Verdez (TPMP) : cette somme colossale qu’il gagnait avec son trafic de fausses ordonnances…

Ce 5 avril dernier, l’ambiance était vraiment au rendez sur « TPMP ». En effet, les chroniqueurs ont révélé face à Cyril Hanouna leurs pires conneries. Avec ses confidences, Gilles Verdez a abasourdi le public et les équipes en plateau.

Gilles Verdez (TPMP)  cette somme colossale qu’il gagnait avec son trafic de fausses ordonnances…
© Agence / Bestimage
publicité

Lors du numéro de TPMP ce mardi 5 avril 2022, les chroniqueurs de TPMP ont été sollicités à évoquer leurs pires bêtises, Gilles Verdez a fait une révélation inattendue concernant le trafic de fausses ordonnances qu’il avait organisé. Détails.

publicité

Une très grande famille

L’équipe de TPMP n’est pas de simple collègue, mais une grande famille. Ainsi, Cyril Hanouna et ses chroniqueurs échangent très librement. Cependant, il y en a qui s’emporte facilement pendant les débats. Certains ne s’adressent plus la parole durant des jours ou seulement des heures. Néanmoins, la bonne humeur et l’ambiance sont toujours au rendez-vous dans TPMP.

De temps à autre, l’animateur incite son équipe à relater des anecdotes les concernant. Pour sa part, Gilles Verdez avait parlé de sa dépendance aux jeux. « J’ai eu une addiction, dont je n’ai jamais parlé, aux jeux. Aux courses, au PMU, aux tiercés. C’est piégeant, parce que vous jouez sur un cheval, après des couplés, il y a une course, puis dix courses… Vous mettez de l’argent. Et comme vous avez des tuyaux, j’avais des renseignements », avait-il déclaré tout fièrement.

publicité

« On commence à gagner. Je ramassais de l’argent, je me suis trouvé à gagner beaucoup d’argent. Je jouais sur les courses de toutes les réunions. Moi, c’était le trot. Et vous vous retrouvez à la tête d’un montant qui grimpe considérablement. Pour tout vous dire, à un moment, ça va paraître beaucoup, j’avais gagné à partir d’un euro 7 500 euros. Ce qui est une somme énorme », avait confié le chroniqueur en 2016. Une dépendance qu’il avait réussi à se défaire. Mais, Gilles Verdez a attiré une nouvelle fois l’attention de tous ce 5 avril dernier sur TPMP avec un tout autre sujet.

Gilles Verdez dévoile son trafic de fausses ordonnances

Ce 5 avril dernier, les équipes de TPMP ont débattu sur un sujet plutôt surprenant. C’est l’histoire d’un homme qui a reçu 90 doses de vaccin afin de revendre des pass sanitaires. Il voulait faire le maximum de profit. Selon Raymond, ce monsieur du vaccin a pu gagner entre 15 000 et 20 000 euros. Cyril Hanouna et son équipe ont donc débattu sur cette affaire. De plus, le trublion de C8 les a conviés à raconter les trafics qu’ils ont déjà faits. Les anecdotes de Kelly Vedovelli ou encore Raymond n’étaient pas si surprenantes par rapport à celui de Gilles Verdez qui avoue avoir fait de trafic de fausses ordonnances. « J’avoue un trafic d’ordonnances, mais je n’ai jamais été pris. Il y a prescription. J’étais jeune », avait balancé le chroniqueur.

publicité

Des propos auxquels Cyril Hanouna avait demandé plus de précision. « C’était un trafic d’ordonnances dans quelques pharmacies. En fait, c’était des produits qui provoquent une certaine euphorie. Rien de grave. (…) J’étais très jeune. (…) Des produits stimulants pendant une courte période. Mais très léger, tout petit trafic. (…) J’ai tout arrêté », affirme-t-il. Si Gilles Verdez ne parle de cette affaire de trafic de fausses ordonnances que maintenant, ça laisse croire que c’était un business très florissant.

publicité

Annabelle Martella

Discipline et dynamise sont ces mots d’ordre et elle veille et ne pas y déroger dans tous ces articles publiés. Son ambition dans son métier semble lui prédire un avenir radieux et elle compte s’investir quotidiennement pour y parvenir.