Grégory Lemarchal : ses derniers mots avant de partir…

Quatorze ans après sa disparition, Grégory Lemarchal tient toujours une grande place dans les mémoires du public.

Grégory Lemarchal  ses derniers mots avant de partir…
© BestImage

Grégory Lemarchal est resté à jamais dans le cœur et dans le mémoire de bon nombre de personnes malgré sa disparition. Cette voix d’ange a eu droit à un destin vraiment tragique. D’ailleurs, avant sa mort, le jeune homme avait fait une petite proclamation.

Grégory Lemarchal décédait avant de finir son deuxième album

Dès le plus jeune âge de Grégory Lemarchal, ses parents savaient déjà qu’il avait la mucoviscidose. Ainsi, ils étaient conscients que l’espérance de vie de leur fils allait être courte. Ce fut un vrai choc pour ces parents, car c’était une maladie incurable avec de lourds traitements. Quand Grégory Lemarchal a appris pour sa maladie, il a appris à vivre autrement. Malgré le fait que cette maladie avait touché son souffle et sa respiration, il chantait comme personne. Dès qu’il est sur la scène, le jeune homme oublie qu’il est malade. C’est même de cette façon que Gregory Lemarchal avait gagné la Star Academy.

Après cette victoire, il avait sorti son premier album. Une vraie réussite pour le jeune homme. D’ailleurs, il était même devenu ami avec Hélène Ségara, l’une de ses idoles. Ajouté à cela, il avait retrouvé l’amour en Karine Ferri. Il faut avouer que tout était assemblé pour qu’il soit vraiment heureux. Ainsi, il ne restait plus que sa maladie le laisse en paix. Mais on le savait tous, le destin en a décidé autrement.

Des adieux émouvants

En février 2007, Grégory Lemarchal fait le choix de se retirer un peu des feux du projecteur. Vraisemblablement, il était en train de façonner son deuxième album. Au mois de mars du même année, il enregistre plusieurs titres et il consacre l’un d’eux à Karine Ferri. Le 30 mars, il avait fait la première partie de la tournée d’Hélène Ségara. Tout juste après, son état de santé s’est totalement dégradé. Le 2 avril, Grégory Lemarchal est hospitalisé en urgence et doit recevoir une greffe de poumon.

Pourtant, le soir du 29 avril, il a dû être placé en coma artificiel pour soulager ses douleurs. Le lendemain, Grégory Lemarchal a tiré sa révérence. Ces derniers mots étaient pour sa mère. « Maman, si cette nuit le greffon arrive, j’y vais en courant », avait-il écrit dans un message. « Je t’aurais p*tain de maladie » avait-il poursuivi. Un coma orchestré avec l’accord de ses parents qui détestait voir leur fils souffrir.

Roland GRANSART

Passionnée de rédaction, je m’intéresse à tous les sujets qui animent l’actualité française et mondiale. Rédactrice web de profession, j’ai à coeur d’informer le lecteur de la manière la plus précise possible, tout en offrant une information qualitative. Pigiste pour Objeko, j’ai également pour but de contribuer à un canal d’information distinct des grandes rédactions journalistiques omniprésentes sur le web, offrant ainsi un point de vue différent sur notre actualité quotidienne.