Herbes, épices, sauces, viennoiseries, pâtisseries : cette substance potentiellement toxique présente dans de très nombreux aliments ?

Depuis plusieurs décennies, la cannelle est très utilisée dans les compléments alimentaires. Cependant, il contient de la coumarine qui est substance nocive pour le foie.

Herbes, épices, sauces, viennoiseries, pâtisseries  cette substance potentiellement toxique présente dans de très nombreux aliments 
© iStock

Très prisée dans les compléments alimentaires, la cannelle contient de la coumarine, une substance qui peut être dangereuse pour le foie.

La cannelle et ses inconvénients

Selon UFC-Que Choisir, il existe deux types de cannelles. Celui originaire de Ceylan est utilisé en cuisine. Tandis que celles provenant de Chine et d’Indonésie sont très prisées dans les huiles essentielles et les compléments alimentaires. Ces dernières présenteraient un fort taux de coumarine. Toutefois, en cas de surdosage, cette substance naturelle odorante peut être dangereuse pour le foie.

Selon un rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), environ « 40 % des adultes et 43 % des enfants sont exposés à la coumarine à travers leur alimentation. Notamment par la consommation de condiments (herbes, épices), de sauces, de viennoiseries. Ou encore de pâtisseries, de gâteaux et de biscuits sucrés ».

Attention à la coumarine!

Ainsi, face à ces risques, l’Efsa a fixé la dose journalière tolérable (DJT) de 0,1 mg/kg de poids corporel. Cependant, l’alimentation présente déjà 20 % de cette recommandation.

Sachez que ce risque de dépassement est très élevé chez les gros consommateurs de compléments alimentaires contenant des plantes riches en coumarine à l’exemple de la cannelle de chine. Si vous en faites partie, il est conseillé de ne pas dépasser les 4,8 mg par jour pour un adulte de 60 kg.

Toutefois, si vous avez des antécédents de maladie hépatique ou prenant des médicaments pouvant provoquer des effets indésirables hépatiques, il déconseillé de prendre ses aliments riches en cannelle. Il en est de même pour les compléments alimentaires contenant de la coumarine. En cause, cette substance peut provoquer des atteintes hépatiques.

En réalité, depuis 2006, plus de 114 cas de surdosage à la coumarine ont été signalés. Pour les 40 % des cas, il s’agissait de troubles digestifs. En revanche, il peut provoquer des atteintes hépatiques graves comme l’insuffisance hépatique. Pour cela, il faut faire très atention.

Ansta Andry

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 4ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .