Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Immobilier locatif : Voici le meilleur régime fiscal pour exploser votre rendement

Immobilier locatif : Voici le meilleur régime fiscal pour exploser votre rendement

Le meilleur régime fiscal va vous permettre de payer moins d’impôts et ainsi économiser. En effet, il faut toujours chercher un moyen de dépenser le moins dans ce contexte d’inflation. 

Il est important de connaître sur les impôts à payer selon chaque cas

Le choix du meilleur régime fiscal d’une entreprise dépend de son statut juridique. Plusieurs critères permettent de définir le régime fiscal adapté à sa situation. Lors de la création d’une entreprise, les associés et l’entrepreneur ont le choix entre trois régimes fiscaux : l’impôt sur le revenu, l’impôt sur les sociétés et la micro-entreprise. Le régime de l’impôt sur le revenu (IR) considère les bénéfices de l’entreprise comme des revenus. Si la société compte des associés, les revenus sont répartis en fonction de leur participation au capital social. Le régime de l’IR concerne les entreprises individuelles, les EIRL, les EURL avec un associé unique personne physique, les SNC et les sociétés civiles. Les SARL, SAS et SA peuvent également opter pour l’IR pendant cinq exercices. Les SARL de famille peuvent y être soumises sans limite de durée.

Dans le cadre de l’impôt sur les sociétés (IS), on prélève directement les impôts sur ses bénéfices. Le taux normal d’imposition est de 25%. Toutefois, il existe un taux réduit de 15% pour une première tranche de bénéfices. De plus, il doit être détenu à hauteur de 75% au moins par des personnes physiques ou par une société répondant aux mêmes conditions. Enfin, le chiffre d’affaires doit être inférieur à 7 630 000 € HT.

Le meilleur régime fiscal est celui qui correspond à votre situation

Le troisième régime fiscal est celui de la micro-entreprise. Ce dernier concerne les professionnels exerçant en tant qu’employeurs et/ou travailleurs indépendants. Ce régime s’applique aux entreprises individuelles et aux micro-entrepreneurs. Le chiffre d’affaires doit être de moins de 170 000 € pour les activités de ventes et de fourniture de logement. Pour les prestations de service, la limite est de 70 000 €. Certaines entités ne peuvent pas bénéficier de ce régime. A savoir les personnes morales soumises à l’IR ou à l’IS, les activités de location de matériel ou de biens de consommation durable, les opérations boursières, etc. Le régime de la micro-entreprise offre des avantages tels qu’une franchise de TVA et l’application d’un abattement forfaitaire pour frais. Ainsi, le meilleur régime fiscal dépend de plusieurs paramètres. 

À propos de l'auteur, Laura Buys

Attirée depuis mon plus jeune âge par l'écriture, c'est avec un énorme plaisir que je participe à l'aventure Ferocee.com en tant que rédactrice. Passionnée de voyage et de mode, je me réjouis de partager avec vous mes différentes passions.

D’autres publications dans 

Excellente nouvelle pour les retraités Agirc-Arrco : l’aide de 300 € est disponible ! Découvrez les conditions à remplir

Excellente nouvelle pour les retraités Agirc-Arrco : l’aide de 300 € est disponible ! Découvrez les conditions à remplir

Banque d’Algérie et marché noir : voici le cours de dinars ce lundi 24 juin

Banque d’Algérie et marché noir : voici le cours de dinars ce lundi 24 juin

Retraite : le RN promet un retour à l’âge légal à 62 ans… mais à quelle vitesse ?

Retraite : le RN promet un retour à l’âge légal à 62 ans… mais à quelle vitesse ?

Seuls les plus observateurs peuvent trouver 3 différences entre les images d’un homme qui travaille en 11 secondes !

Seuls les plus observateurs peuvent trouver 3 différences entre les images d’un homme qui travaille en 11 secondes !

Trop de parents ne réclament pas les 620 euros d’avantage fiscal obtenu grâce à leur enfant

Trop de parents ne réclament pas les 620 euros d’avantage fiscal obtenu grâce à leur enfant

Arnaque à l’IA : le site Booking lance l’alerte avant les vacances

Arnaque à l’IA : le site Booking lance l’alerte avant les vacances