Impôts : découvrez toutes les taxes auxquelles les retraités doivent s’attendre…

Les administrés veulent moins d’impôts et plus de retraite. Un concept qui sera difficile à mettre en place sauf si on recule l’âge légal de départ à la retraite. De cette manière, il y aura accumulation des cotisations de la part des actifs.

Impôts  découvrez toutes les taxes auxquelles les retraités doivent s’attendre…
©Métropolitain
publicité

Les impôts ont le pouvoir de baisser le salaire net des Français actifs, mais aussi ceux qui sont à la retraite. Découvrez à quoi doivent s’attendre les retraités sur la question des taxes.

publicité

Impôt sur l’indemnité de fin de carrière

L’indemnité de fin de carrière entre en question dès qu’il s’agit d’impôts sous une modalité qui varient. Ils prennent en compte les raisons du départ à la retraite de l’employé. Est-ce son choix ou celui de son employeur ? Ainsi, c’est à partir du cas de figure que l’exonération est mise en place.

Impôt sur le revenu

Tous les revenus sans exception sont soumis au régime des impôts. D’ailleurs, tout le monde a droit aux mêmes abattements fiscaux automatiques. Cet impôt reste applicable sur le revenu d’une personne active ou la pension d’un retraité.

publicité

Le prélèvement à la source

Ce dispositif avait en réalité fait une apparition en 2019 et était applicable sur les rentes ou le capital des administrés. Ainsi, même les retraités ont droit au même traitement. Parmi ces rentes de régimes supplémentaires, il y a le PER Entreprise ou encore le Préfon. Vraisemblablement, il n’y a que le Perco qui n’est pas encore concerné.

La contribution sociale généralisée (CSG)

Cet impôt est fait pour participer au financement de la protection sociale. Prelévé à la source, ll est en effet réservé à toutes personnes habitant en France. Son taux varie entre 3,80 %, 6,60 % ou également à 8,30 %. Ce prélèvement n’aura pas lieu si votre revenu ne dépasse pas 17 535 euros. Elle sera de 3,80 % sans dépasser 22 924 euros par an, 6,60 % sans dépasser 35 575 euros et enfin, 8,30 % au-delà.

La contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS)

La CRDS est prélevée sur les revenus d’activité et sur les revenus de remplacement comme les pensions des retraités. Elle est calculée de la même manière que la CSG. Elle se base sur les revenus et elle a été mise en place pour le remboursement de la dette sociale. Le taux de ce prélèvement est de 0,5 %.

publicité

La contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie (CASA)

La CASA est applicable à tous les foyers fiscaux qui gagnent plus de 14 915 euros par an, pour une personne seule. Ce chiffre atteint les 22 879 euros pour un couple. Cet impôt a un taux de 0,3 % et les retraités doivent s’en exonérer. En effet, elle a été mise en place pour le financement de la sécurité sociale.

publicité

Joshua Dagueneet

Joshua Daguenet - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.