Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Insuffisance cardiaque : les quatre signes avant-coureurs

Insuffisance cardiaque : les quatre signes avant-coureurs

Il existe des signes qui préviennent de l’insuffisance cardiaque. Chaque année en France, cette maladie fait 70.000 morts. Suite à cette situation, l’Assurance maladie vient d’entamer une grande campagne de sensibilisation. Ils veulent que les français apprennent à détecter les signes d’une insuffisance et éviter des formes graves.

Une maladie à prendre au sérieux

Actuellement, l’insuffisance cardiaque fait 1,5 million de victimes Français. En effet, ce nombre est élevé car les malades ne sont diagnostiqués que très tard. Ainsi, les morts peuvent aller jusqu’à 70.000 morts. C’est une maladie qui affecte les personnes plus de 60 ans et plus. Toutefois, des fois cette pathologie subvient très tôt à cause du tabagisme, la sédentarité ou encore une mauvaise alimentation.

À cause de l’accroissement des victimes, l’assurance maladie fait le choix de faire une sensibilisation. Ils veulent apprendre à la population comment détecter les signes de l’insuffisance cardiaque. Pour ce faire, ils ont notamment partagé des messages publicitaires et des vidéos diffusées chez les pharmaciens et certains médecins. Avant d’être victime de cette maladie, il y a des signes avant-coureurs de l’insuffisance cardiaque. Des signes comme un infarctus. Stéphanie Schramm est médecin responsable des maladies chroniques à l’assurance Maladie et a parlé des symptômes d’une insuffisance cardiaque. « C’est souvent confondu avec les signes du vieillissement » souligne-t-elle.

Les signes de l’insuffisance cardiaque

Il semblerait que pour reconnaitre les signes d’une insuffisance cardiaque, il faut se pencher sur quatre signes. « C’est un essoufflement, un souffle court. C’est une difficulté à dormir et une prise de poids importante » avait déclaré Stéphanie Schramm. « Et puis des gonflements au niveau des pieds, au niveau des mains, ça peut être une fatigue inhabituelle » avait-elle ajouté.

Effectivement, si l’on ressent l’un de ses symptômes, il faut consulter un médecin afin d’entamer un traitement. Cependant, Stéphanie Schramm affirme qu’en plus des médicaments, l’hygiène de vie est tout aussi importante précise. « Faire de l’exercice physique, ça peut être de la marche, comme aller faire ses courses. Et puis, ne pas avoir une alimentation trop salée. Parce que ça, c’est un facteur favorisant des œdèmes et du dysfonctionnement du cœur » avait-elle martelé. Avec un repérage des symptômes et à une prise en charge rapide, des séquelles à vie sont évitées.

À propos de l'auteur, Ansta Andry

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 4ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .

D’autres publications dans 

Calcul de la pension de retraite : les primes perçues par les salariés qui sont prises en compte

Calcul de la pension de retraite : les primes perçues par les salariés qui sont prises en compte

Test de QI : Voici comment trouver la tête du panda en moins de 10 secondes

Test de QI : Voici comment trouver la tête du panda en moins de 10 secondes

Agirc-Arrco : découvrez ce nouveau service gratuit offert par votre retraite complémentaire

Agirc-Arrco : découvrez ce nouveau service gratuit offert par votre retraite complémentaire

Taux du LEP : une mauvaise nouvelle pour les détenteurs de ce placement au 1er août 2024

Taux du LEP : une mauvaise nouvelle pour les détenteurs de ce placement au 1er août 2024

Accessoires connectés, services 24/24 : pour des seniors en sécurité à domicile

Accessoires connectés, services 24/24 : pour des seniors en sécurité à domicile

Retraite : le remariage met-il à mal le droit à la pension de réversion ?

Retraite : le remariage met-il à mal le droit à la pension de réversion ?