Vous êtes ici : Accueil > People > Jamel Debbouze : enfin toute la vérité sur la perte de sa main révélée

Jamel Debbouze : enfin toute la vérité sur la perte de sa main révélée

Même après la perte de sa main, Jamel Debbouze a toujours réussi à vivre une vie normale . Pour lui, cet épisode n’a jamais été un drame. Ce handicap ne l’a pas freiné dans l’accomplissement de ses objectifs. Avant ses confidences dans le magazine de Patrick Sébastien, il en avait déjà parlé. Mais cette fois, l’acteur répond avec beaucoup d’émotions dans ses paroles.

 

Jamel Debouzze : la perte de sa main dans un accident

À quatorze ans, Jamel Debbouze survit à un accident de train qui lui a coûté la vie de son ami et la perte de sa main. En effet, les deux amis, ont voulu passer par les voies de la gare afin de rattraper le bus. Dans leur hâte, ils ne voient pas le train s’approcher. Son jeune ami meurt sur place. De son côté, le jeune Jamel perd l’usage de sa main droite. Depuis ce jour-là, l’acteur franco-marocain vit avec ce lourd passé.

L’humoriste ne se laisse pas abattre malgré cet accident. « Le premier réflexe que j’ai quand le médecin me l’annonce, c’est de lui demander de me prêter un des stylos de couleurs qu’il a dans sa poche car tout de suite, je m’entraîne pour commencer à écrire de la main gauche. Comme si cet accident était un non-sujet. Finalement, il ne fallait pas que ce soit un sujet. Depuis mon accident, tout ce que je vis, c’est du bonus, du sursis. », raconte-t-il.

 

Comment vit-il après cet accident ?

Depuis tout jeune, l’humoriste a toujours développé un courage et un caractère battant. Même avec l’accident et toutes ses conséquences, il a toujours avancé. Ses proches l’ont vu vivre avec ce handicap sans jamais porter un rôle de victime. « Sans réfléchir, j’ai pris ma douleur à crédit. J’ai fait ma rééducation durant presque deux ans dans un centre du 14e arrondissement, et j’ai vu des gens qui ne pouvaient s’exprimer qu’avec leurs paupières. Là, je me suis senti très bien, très en forme. J’étais heureux de vivre, je n’étais plus handicapé », étaient ces dires. Jamel Debbouze savait très bien que la perte de sa main va lui empêcher d’accomplir son rêve de devenir Footballeur. Mais il n’en a jamais parlé comme si c’était la fin de sa carrère. Patrick Sébastien lui demande : « Aurais-tu été plus heureux si tu étais devenu footballeur, ta passion première ? »

L’humoriste a répondu :

« Vocation ratée, tout ça à cause de mon ménisque ! Sinon j’aurais fait une carrière internationale ! ». Après le drame, Jamel Debouzze apprend à écrire sur son autre main et il découvre aussi d’autres passions.

 

 

À propos de l'auteur, Roland GRANSART

Passionnée de rédaction, je m’intéresse à tous les sujets qui animent l’actualité française et mondiale. Rédactrice web de profession, j’ai à coeur d’informer le lecteur de la manière la plus précise possible, tout en offrant une information qualitative. Pigiste pour Objeko, j’ai également pour but de contribuer à un canal d’information distinct des grandes rédactions journalistiques omniprésentes sur le web, offrant ainsi un point de vue différent sur notre actualité quotidienne.

D’autres publications dans 

Scandale Nestlé : des traitements interdits des eaux minérales naturelles utilisées depuis plus de 15 ans pointés du doigt

Scandale Nestlé : des traitements interdits des eaux minérales naturelles utilisées depuis plus de 15 ans pointés du doigt

Arnaque à la bouteille d’eau : cette escroquerie est capable de ruiner vos vacances d’été

Arnaque à la bouteille d’eau : cette escroquerie est capable de ruiner vos vacances d’été

Mauvaise nouvelle pour le taux du Livret A, virement du fisc… Voici les 5 infos argent de la semaine

Mauvaise nouvelle pour le taux du Livret A, virement du fisc… Voici les 5 infos argent de la semaine

Comment corriger une erreur des caisses de retraite ?

Comment corriger une erreur des caisses de retraite ?

Rentrée universitaire : hausse des frais d’inscription rentrée universitaire 2024les étudiants doivent faire face à cette mauvaise nouvelle

Rentrée universitaire : les étudiants doivent faire face à cette mauvaise nouvelle

LEP : 9 millions de nouveaux détenteurs malgré une baisse de son taux

LEP : 9 millions de nouveaux détenteurs malgré une baisse de son taux