« Je vais tenter d’assassiner la reine » : Elizabeth II victime d’une terrible agression au Windsor

Le matin de Noël, un homme a attiré l’attention de tout le monde sur les réseaux sociaux. Muni d’une arbalète, il s’est dévoilé dans une courte vidéo. Dans laquelle, il dit vouloir assassiner la reine Elizabeth II.

« Je vais tenter d’assassiner la reine »  Elizabeth II victime d’une terrible agression au Windsor
© AFP/RICHARD POHLE
publicité

Un homme avec une arbalète a secoué les réseaux sociaux dans une courte séquence le matin de Noël. Dans cette vidéo, il avouait qu’il allait tenter de s’introduire dans les appartements de la reine Elizabeth II afin de l’assassiner. De quoi faire trembler toute la Toile.

publicité

Elizabeth II, menacée de mort à Noël

L’année 2021 était loin d’être facile pour la reine Elizabeth II. Entre les crises sanitaires, le décès du prince Philip et ses problèmes de santé, elle n’a jamais abandonné. Ainsi, ce 25 décembre dernier, elle présentait ses vœux de Noël à tout le monde. Une tradition annuelle qui est très chère à son cœur. En tout cas, il s’agit de son premier Noël sans son mari. Alors que le matin même, un homme s’est introduit dans le château Windsor dans le but d’assassiner la reine Elizabeth II.

En présentant ses vœux de Noël, Elizabeth II n’a pas hésité à dire que le prince Philip lui manquait. En faisant allusion au rire de son défunt mari, elle a déclaré : «Et pour moi et ma famille, même avec un rire familier qui manque cette année, il y aura de la joie à Noël, car nous avons la chance de nous souvenir…». Des propos qui ont ému tout le monde dans les commentaires.

publicité

Toutefois, si la sécurité du château de Windsor n’était pas performante ce matin même, la souveraine aurait rejoint son mari. En cause, un homme muni d’une arbalète s’est introduit dans le palais dans le but d’assassiner Elizabeth II. Avant de commencer son projet, il a d’ailleurs posté une vidéo de plus de 20 minutes sur les réseaux sociaux depuis la cour du château Windsor.

Une tentative qui fait froid dans le dos

Dans cette séquence partagée sur Snapchat, le jeune homme de 19 ans avait détaillé : « Je suis désolé pour ce que j’ai fait et ce que je vais faire. Je vais tenter d’assassiner Elizabeth, reine de la famille royale. C’est une vengeance pour ceux qui sont morts dans le massacre de Jallianwala Bagh en 1919. C’est aussi une vengeance pour ceux qui ont été tués, humiliés et discriminés en raison de leur race». Avant d’ajouter : «Je suis un Sikh indien, un Sith. Je m’appelais Jaswant Singh Chail, mon nom est Dark Jones. Pardon à tous ceux que j’ai pu induire en erreur ou ceux à qui j’ai pu mentir. Si vous avez reçu ceci, alors ma mort est proche. S’il vous plaît, partagez ceci avec le plus grand nombre et, si possible, diffusez-le aux infos s’ils sont intéressés.»

À ce moment, il était caché sous une capuche noire et un masque blanc prête à venir à bout de son projet. Malheureusement, son plan était tombé à l’eau. En effet, il n’est pas parvenu à accéder à l’appartement de la mère du prince Charles. Dans un communiqué, la police du comté de The Thames Valley avait indiqué : «le jeune homme de 19 ans, originaire de Southampton dans le sud de l’Angleterre, n’est entré dans aucun bâtiment et des processus de sécurité ont été déclenchés en quelques instants».

publicité

Selon Le Parisien, le jeune homme qui voulait assassiner Elizabeth II était interné. Dans la publication, on pouvait lire : «L’homme est poursuivi pour suspicion de violation ou d’intrusion dans un site protégé et possession d’une arme offensive». De son côté, le magazine The Sun précise que cette dernière n’est autre que son arbalète.

publicité

Anna Cabana

Je suis quelqu’un d’un peu spéciale. Je crois en l’amour libre, et aussi l’égalité homme-femme. Durant mon temps libre j’adore écrire, c’est pourquoi j’ai décidé de participer à ce magazine féminin en tant que rédactrice.