Jean-Luc Reichmann (Les 12 coups de midi) furax : il s’énerve contre certains Français, aïe ça pique !

Jean-Luc Reichmann est connu pour sa bienveillance et sympathie. Mais cette fois, très en colère, l’animateur de TF1 a poussé un coup de gueule sur le plateau des 12 coups de midi. Mais que s’est-il passé ?

Jean-Luc Reichmann (Les 12 coups de midi) furax  il s’énerve contre certains Français, aïe ça pique !
© TF1
publicité

Depuis toujours, Jean-Luc Reichmann a conquis le cœur du public avec sa bienveillance. Mais ce lundi 17 janvier, l’animateur a poussé un gros coup de gueule. Il faut dire que la situation avait de quoi être agacé.

publicité

Jean-Luc Reichmann très furax

Dans le numéro des 12 coups de midi du lundi 17 janvier 2022, Jean-Luc Reichmann a évoqué un surprenant sondage. Celui-ci a dévoilé qu’un français sur quatre jette ses déchets par la vitre de sa voiture. Un résultat qui a agacé l’animateur de TF1. D’ailleurs, les chiffres apprennent que la plupart du temps, ce sont des mégots de cigarettes. Il y a de quoi choquer le mari de Nathalie Lecoultre.

Bien évidemment, Jean-Luc Reichmann n’a pas hésité à s’exprimer sur le sujet. Et il faut dire qu’il n’y est pas allé de main morte. Énervé, l’animateur a lancé : «Encore aujourd’hui, en 2022? Non, mais il faut arrêter». Avant de révéler une terrible anecdote. En effet, alors qu’il se déplaçait en deux roues sur le périphérique parisien, celui qui incarne Léo Mattéï a reçu une cigarette allumée sur le torse.

publicité

«Non, mais il faut arrêter, il faut avoir une prise de conscience»

On le sait tous, à cause de ce geste, un terrible accident a failli lui coûter la vie. Jean-Luc Reichmann a déjà évoqué ce drame en 2015 sur le plateau de l’émission L’Histoire continue diffusée. Concernant l’accident, il est survenu en 1984. À l’époque, l’animateur n’avait que 24 ans. Face à Sophie Davant, il avait confié : «Je me suis fait faucher alors que j’étais sur mon deux roues».

Avec 18 fractures et une rate en moins, celui qui est un grand passionné de motos a été plongé dans le coma. Bien qu’il s’en est sorti, il a dû se battre pour survivre surtout pour se remettre sur pied. Il a expliqué : «Le fait que ça a été une épreuve très compliquée à passer. Physique d’abord puisque je suis resté immobilisé pas mal de temps». Cependant, bien qu’il soit déterminé à s’en sortir, la rééducation n’était pas gagnée d’avance. Mais avec son mental d’acier, il y est arrivé.

publicité

Avec tout ce qu’il a vécu, Jean-Luc Reichmann a tenu à sensibiliser le public : « Non, mais il faut arrêter, il faut avoir une prise de conscience ». On comprend mieux son angoisse.

publicité

Benoit Mandin

Rédacteur Web depuis plusieurs années, aucune information ne m’échappe. Un vrai féru de la lecture et de nature très curieuse, je me ferai le plaisir de vous informer de toutes les dernières nouvelles.