Jean-Luc Reichmann, malaise face à Nathalie Marquay à Saint-Barth, gout amer au fond du coeur

Les obsèques de Jean-Pierre Pernaut ont eu lieu ce 9 mars dernier. Bien évidemment, plusieurs personnalités étaient présentes aux adieux de ce grand journaliste.

Jean-Luc Reichmann, malaise face à Nathalie Marquay à Saint-Barth
© TF1
publicité

Jean-Luc Reichmann était absent lors des obsèques de Jean-Pierre Pernaut. Ainsi, il se sent fortement gêné vis-à-vis de la femme du défunt, Nathalie Marquay. Pendant ce temps, il était en vacance à Saint-Barth avec son épouse. Néanmoins, l’animateur des 12 coups de midi avait été grandement touché par la mort de son ami.

publicité

Jean-Luc Reichmann, en vacance lors des obsèques de Jean-Pierre Pernaut

Cette vacance en couple de Jean-Luc Reichmann, le magazine Voici en avait parlé dans sa parution du 11 mars dernier. « Installé chez des amis plutôt que dans un hôtel de luxe, ils ont partagé fous rires et bon repas en toute convivialité. Jean-Luc Richmann et sa femme se sont aussi offerts des jolies parenthèses rien qu’à deux. Ils étaient partagés entre balades main dans la main et farniente sur la plage », pouvait-on lire dans l’hebdomadaire.

En plus, de belles images des vacances de l’animateur des 12 coups de midi ont été aussi partagées. Quand Jean-Luc Reichmann a été mis au courant de la mort de Jean-Pierre Pernaut, il a été sous le choc. « Il ne s’y attendait pas du tout. Ils ont aussitôt quitté les lieux, bouleversés », avait déclaré une source proche du couple.

publicité

 Malaise face à Nathalie Marquay

Selon le magazine Voici, Jean-Luc Reichman et sa femme Nathalie ont poursuivi leur vacance. Cependant, ça n’avait plus le même gout. Dès son retour à Paris, le présentateur s’était senti mal à l’aise par rapport à Nathalie Marquay et ses enfants. En effet, il n’a pas pu être présent aux obsèques de Jean-Pierre Pernaut. Lors de cette cérémonie qui a eu lieu à Paris, il y avait de nombreuses personnalités.

publicité

« C’était un coup de poignard pour moi. C’était un compagnon de route pendant plus de vingt ans », avait déclaré l’animateur des 12 coups de midi auprès de BFMTV. « C’est sûr qu’il a été décrié par l’intelligence parce que ce n’était pas assez élégant. En fait, c’est lui qui avait raison par rapport aux Français. Jean a perdu un copain, un ami, un grand frère », pouvait-on lire dans le magazine Voici.

publicité

Benoit Mandin

Rédacteur Web depuis plusieurs années, aucune information ne m’échappe. Un vrai féru de la lecture et de nature très curieuse, je me ferai le plaisir de vous informer de toutes les dernières nouvelles.