Jean-Luc Reichmann vit un cauchemar, révélations qui font froid dans le dos

L’animateur vedette de TF1 a eu un horrible cauchemar qui est resté gravé dans sa tête.

Jean-Luc Reichmann vit un cauchemar, révélations qui font froid dans le dos

En effet, Jean-Luc Reichmann a vécu un horrible « drame » personnel. Le magazine France Hebdo s’est intéressé à cette affaire en livrant des nouvelles surprenantes à ce sujet.
«Jean-Luc Reichmann, il vit un calvaire » a choisit le magazine comme titre.

D’ailleurs, le drame en question remonte à plusieurs années, c’est un malaise qu’a subit l’animateur des Douze coups de midi pendant son enfance.

Il est à rappeler que Jean-Luc Reichman est père de six enfants est un papa de six enfants. Ce dernier a tellement souffert avant d’enlever son angiome sur le nez qui lui causait les moqueries de ses camarades de classes, et pire, ceux des professeurs!

« Monsieur Poirot (son prof de maths) l’appelait « Reichmann le rouge », et monsieur Bouchard (son prof de français) le surnommait « la tâche », quand il passait au tableau.

« Quand j’avais huit ans, on a essayé la faire disparaitre avec de la neige carbonique puis au laser ». A révélé le fameux animateur dans une interview accordée au magazine Gala.
De son coté, le magazine France Hebdo a rapporté les propos de l’animateur. « Je trouvais ça douloureux », A déclaré Jean-Luc Reichmann qui a fini par accepter cette petite particularité physique.

«Tant pis restez fidèle à soi-même n’a pas de prix », A-t- il conclu.
Par ailleurs, l’animateur est très inquiet pour sa mère de 86 ans qui souffre d’une pathologie grave.
Jean-luc Reichaman a ouvert son cœur sur cette souffrance suite aux révélations d’une candidate de son émission qui a rendu à rendre hommage à une personne qui lui a sauvé la vie.

« Je suis tombée malade il y a quelques années. Et donc j’ai été dialysée pendant cinq ans et demi. J’attendais un donneur, et c’est mon frère qui s’est présenté à moi et m’a donné un de ses reins ». A-t- elle déclaré avant d’ajouter: Je le remercie tous les jours ».

« C’est beau ce que vous dites parce que la dialyse c’est quand même très, très contraignant. ». A répondu l’animateur de TF1 avant d’ajouter:
« C’est le cas de ma maman, donc je pense très, très fort à ma maman, que j’aime, évidemment »

Anna Cabana

Je suis quelqu’un d’un peu spéciale. Je crois en l’amour libre, et aussi l’égalité homme-femme. Durant mon temps libre j’adore écrire, c’est pourquoi j’ai décidé de participer à ce magazine féminin en tant que rédactrice.