Jean-Paul Belmondo ne « parlait plus » : les confidences bouleversantes d’un proche sur la fin de la vie de l’acteur

Lors d’une récente interview auprès de Nice-Matin, Claude Lellouch a évoqué sa dernière rencontre avec Jean-Paul Belmondo. Une visite qui a eu lieu un mois et demi avant sa mort. À ce moment, un détail a marqué le réalisateur, l’as du cinéma n’était que l’ombre de lui-même et ne parlait plus.

Jean-Paul Belmondo ne « parlait plus » : les confidences bouleversantes d'un proche sur la fin de la vie de l'acteur

Un mois et demi avant la mort de Jean-Paul Belmondo, Claude Lellouch lui a rendu visite dans son appartement des Invalides à Paris. A ce moment, la légende du septième art était déjà diminué et ne parlait plus. Détails.

Une disparition bouleversante

Le ciel est gris du côté du cinéma français. Ce lundi 6 septembre 2021, Jean-Paul Belmondo a tiré sa révérence auprès de sa famille dans son appartement à Paris. Une disparition qui est survenue à l’âge de 88 ans alors que l’As du cinéma était déjà très affaiblie depuis des années.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par coquet (@blogloucinefil)

En effet, Jean-Paul Belmondo a été victime d’un AVC en 2001. Une attaque qui lui a contraint à se retirer de la scène. Suite à cela, ses apparitions publiques étaient plus qu’inquiétantes sur son état de santé. Surtout en octobre dernier quand il est apparu en fauteuil roulant à la 7e cérémonie des Gants d’or. D’ailleurs, ses proches affirment que le célèbre acteur était diminué ces dernières années.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par mediasinfos (@mediasinfos)

Claude Lellouch : Jean-Paul Belmondo «ne parlait plus»

Claude Lellouch et Jean-Paul Belmondo étaient de très bons amis. D’ailleurs, ils ont déjà travaillé ensemble sur quatre films dont : Un homme qui me plaîtLes Misérables, Itinéraire d’un enfant gâté et D’un film à l’autre. Ce dernier pendant lequel l’acteur avait fait une courte apparition. Pourtant, le réalisateur espérait collaborer à nouveau avec son ami. Malheureusement, ce jour n’est jamais arrivé. D’après les confidences de Claude Lellouch au micro de Nice-Matin : « J’avais un scénario formidable pour une suite à “Itinéraire”». Avant de préciser : « Et puis cette amélioration n’a pas eu lieu et j’ai décidé de ne pas le faire. Il n’était pas question de montrer un Jean-Paul diminué ».

Mais au-delà de leur collaboration, Jean-Paul Belmondo et Claude Lellouch étaient de très proches amis. Ainsi, un mois et demi avant la mort de Bébel, le réalisateur est allé lui rendre visite dans son appartement parisien. Alors qu’à ce moment-là, le célèbre acteur était diminué. D’après Claude Lellouch : « Les derniers mois ont été très difficiles et compliqués pour Jean-Paul. Il ne parlait plus, mangeait peu, mais il avait toujours son sourire». Bouleversé par cette disparition de son ami, il conclut ses propos : « Là où il est aujourd’hui, il va pouvoir continuer à faire des acrobaties».