Vous êtes ici : Accueil > People > J’étais très malheureuse : Françoise Hardy contraint de se séparer de Jean-Marie Périer

J’étais très malheureuse : Françoise Hardy contraint de se séparer de Jean-Marie Périer

Il y a un temps où Françoise Hardy avait été en couple avec Jean-Marie Périer. Outre ce dernier, la chanteuse a conquis le cœur de plusieurs grandes artistes. Mais c’est avec Jacques Dutronc qu’elle a uni à son destin.

Une beauté incomparable

Françoise Hardy avait attiré bien des regards autrefois. En effet, elle avait réussi à conquérir même Mick Jagger et David Bowie. Vraisemblablement, ces derniers voyaient en Françoise Hardy leur alter ego d’après Marc-Olivier Fogiel dans son émission Le Divan en 2016. D’ailleurs, de1963 à 1967, Françoise Hardy était en couple avec le célèbre photographe Jean-Marie Périer. Ce dernier, est le fils d’Henri Salvador, est « tombé fou amoureux tout de suite ». Hélas, le couple s’est séparé en 1967 car la chanteuse s’est mis en couple avec Jacques Dutronc. Une histoire d’amour qui est devenu une grande histoire d’amitié.

Toutefois, Jean-Marie Périer est aussi très ami avec Jacques Dutronc, l’homme pour qui Françoise Hardy l’a quitté !  « Au départ, je ne peux pas imaginer ne pas aimer la personne qu’elle aime. Puisque je l’aimais, elle », avait relaté le photographe auprès d’Europe 1 en 2020. « C’est automatique. J’ai eu ça avec toutes les femmes que j’ai aimées. Il y en a eu cinq, ce n’est pas mal ! » avait-il ajouté.

La rupture difficile de Françoise Hardy avec Jean-Marie Périer

Dans le dernier numéro du magazine Les Inrockuptibles, Clara Luciani met en avant une lettre de Françoise Hardy. Effectivement, c’est un grand fan de la chanteuse. D’ailleurs, elle y parle du mauvais côté de la vie d’artiste. Cela a même impacté la relation de Françoise Hardy avec Jean-Marie Périer. « L’autre grand problème de la scène, c’est que l’on n’est jamais chez soi. Et j’étais très malheureuse de ne pas voire assez l’homme de ma vie. Je pleurais tout le temps » dévoile la chanteuse à Clara Luciani.

Ainsi, dès qu’elle a dû se concentrer davantage sur sa carrière, elle s’est détaché de son compagnon. Mais avec le temps, la musique a été l’exutoire de Françoise Hardy suite à ses déceptions sentimentales. Elle en parlait d’ailleurs à Paris Match il y a un an. « J’exprimais là ma frustration d’être en permanence séparée de Jean-Marie. Nos activités professionnelles respectives nous obligeaient à voyager tout le temps. Et il me semble que je n’ai pas arrêté de pleurer pendant les quatre ans de notre relation. Avec lui, j’ai connu cette impression dévastatrice d’être une sorte de repos du guerrier. Alors qu’on rêvait de rapprochements physiques passionnés », avait-elle notamment déclaré auprès de Paris Match il y a un an de cela.

À propos de l'auteur, Ansta Andry

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 4ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .

D’autres publications dans 

Fini le vinaigreAcide citrique éliminer calcaire bouilloire blanc, ce produit est encore plus efficace pour venir à bout du calcaire de cet objet

Fini le vinaigre blanc, ce produit est encore plus efficace pour venir à bout du calcaire de cet objet

Retraite Agirc-Arrco modifiée, nouveau RSA, prix du gaz... Ce qui change en mars 2024 pour votre budget

Retraite Agirc-Arrco modifiée, nouveau RSA, prix du gaz… Ce qui change en mars 2024 pour votre budget

Retraite : téléchargez ce document sur votre espace personnel avant la fin du mois (Agirc-Arrco)

Retraite : téléchargez ce document sur votre espace personnel avant la fin du mois (Agirc-Arrco)

Facebook Messenger : découvrez comment voir les messages cachés

Facebook Messenger : découvrez comment voir les messages cachés

Découvrez comment obtenir une pension de réversion de l’Agirc-Arrco

Découvrez comment obtenir une pension de réversion de l’Agirc-Arrco

"On m'a condamnée à mort" : une mère de famille qui doit remboursement de 22 000 € à la Caf dénonce un acharnement

« On m’a condamnée à mort » : une mère de famille qui doit remboursement de 22 000 € à la Caf dénonce un acharnement