Johny Hallyday : 5 ans après sa mort, le fisc remporte une nouvelle victoire !

5 années après son décès, Johny Hallyday et le fisc continuent leurs combats. En partant, le chanteur a laissé derrière lui des problèmes financiers.

johny hallyday 5 ans apres sa mort le fisc remporte une nouvelle victoire
© Fred Payet - AFP

L’argent touché par le chanteur avant son décès aurait été une source de problèmes juridiques et financiers. De ce fait, le fisc a décidé de faire un redressement à ce chanteur qui est déjà mort. Toutefois, ce n’est pas le chanteur qui en subit les conséquences, mais son héritière et veuve.

Johny Hallyday l’héritage

En décembre 2017, le célèbre chanteur et showman international Johny Hallyday a rejoint les étoiles. Il a poussé son dernier souffle à Marnes-la-coquette dans sa maison qu’il avait surnommée la Savannah. En partant, il a laissé un grand vide dans le cœur de ses proches et de ses fans. En effet, Johny Hallyday était une célèbre star française. De ce fait, ses fans, sa femme et son enfant se sont sentis complètement bouleversés par sa mort. Quelques mois avant sa mort, plus précisément en juin et en juillet 2017, le chanteur avec ses amis du groupe Vieille Canailles a décidé de se produire. Il s’agissait juste d’une tournée en France, Belgique et Suisse que le trio était revenu.

Les premières aperçues du trio légendaire étaient visibles en 2014 à Bercy pour 6 représentations. Ces shows étaient pris en charge par Valéry Zeitoun et Pascal Bernardin par la société Encore Productions. À cette époque, Johny Hallyday a réussi à empocher la somme de 1,5 million d’euros. Ce montant a semblé versé à la société américaine de Johny et sa femme Laeticia à Born Rocker Music Inc.

Le mécontentement du fisc

Lorsque le fisc a entendu parler de cette affaire, on pouvait dire qu’il était mécontent. D’après le fisc, le versement en société américaine est contre la loi. De ce fait, il réclame donc la somme touchée par Johny Hallyday. Le fisc insiste que la somme devrait revenir et rester en France, même si le résident ne se trouve pas en France. Toutefois, l’avocat de Johny Hallyday et de Pascal Bernadin est contre cet avis. D’après lui, 40 % du cachet qui n’est pas normal.  Cela représente donc 600 000 euros qui ne devraient pas sembler imposés en France. Mais bien dans le pays de résidence, soit les États-Unis. Mais, cet argument est bien loin de convaincre le fisc qui affirme même : « La société Encore Productions de Pascal Bernardin aurait dû payer des impôts sur les 600.000 euros avant de le verser à Johnny Hallyday. ».

En 2017, le redressement était imposé à la somme de 244 000 euros en 2017. Plus tard, il a diminué à la somme de 173 958 euros avec les 40% de malus pour manquement délibéré. Le producteur du chanteur Pascal Bernardin a tenté de contester. Toutefois, comme la prestation artistique s’est déroulée en France, il était impossible de nier les faits. De ce fait, ce fut une grosse défaite pour les parties de Johny Hallyday.

Amandine Blanc

J'adore particulièrement toutes les actualités people et les séries Netflix, deux sujets pourtant diamétralement opposés que l'on retrouve sur ce magazine francophone ! Je partage donc mon opinion assez régulièrement dans mes articles sur le site.