La redevance audiovisuelle ENFIN supprimée cette année ? Le point ici

C’est confirmé, la redevance des TV va être supprimée… et ce, dès cette année 2022.

La redevance audiovisuelle ENFIN supprimée cette année  Le point ici
© Reuters

C’est officiel, le gouvernement vient de confirmer la disparition de la redevance audiovisuelle pour 2022. On fait le point pour vous.

La redevance audiovisuelle ramène annuellement trois milliards d’euros à l’État. Cependant, le souhait d’Emmanuel Macron pour ce second mandat est de la supprimer. Une suppression dont le but est d’adonner plus de pouvoir d’achat aux français. De plus, c’est une mesure qui va bien avec la suppression de la taxe d’habitation.

Redevance audiovisuelle : Une suppression officielle grâce à un communiqué

Lors de sa courte campagne électorale, Emmanuel Macron avait promis aux Français de supprimer la redevance audiovisuelle. Seulement des jours dans son deuxième quinquennat, son gouvernement est déjà sur la suppression de cette contribution. « La contribution à l’audiovisuel public sera supprimée de manière pérenne dès cette année. Et le financement de l’audiovisuel public sera assuré dans le respect de l’objectif à valeur constitutionnelle de pluralisme et d’indépendance des médias », pouvait-on lire dans la retranscription d’une communication du ministre de l’Économie Bruno Le Maire.

Le but est donc de supprimer cette taxe en 2022. Pour y arriver, cela va devoir passer par le projet de loi de finances rectificative (PLFR). Ce dernier va être mis en avant lors des élections législatives de juin. « Dans le cadre de la campagne présidentielle, le PR a pris un certain nombre d’engagements sur la question du pouvoir d’achat. Un PLFR sera présenté pour traduire ces engagements dans le quotidien des Français », a déclaré Gabriel Attal. Bien évidemment, le porte-parole du gouvernement a bien mis en avant « la suppression de la contribution à l’audiovisuel public ».

C’est quoi la contribution à l’audiovisuel ?

Cette taxe a même subi de nom, elle est passée de « redevance » à « contribution ». Vraisemblablement, cette contribution ne touche pas toutes les chaînes, mais seulement celles du service public. D’après le CSA, celle-ci est la ressource principale pour ces chaînes.

« Le secteur public se compose de France Télévisions (les chaînes France 2, France 3, France 4, France 5, et les chaînes publiques d’outre-mer, principalement), d’Arte France (la chaîne Arte), de Radio France (les stations France Inter, France Info, France Culture, France Musique et France Bleu, principalement), de France Médias Monde (Radio France internationale, les chaînes France 24 et TV5 Monde) et de l’Institut national de l’audiovisuel (INA), chargé de la conservation des archives audiovisuelles », avait confié la CSA. Ainsi, la suppression de cette redevance audiovisuelle va présenter une grande perte pour le secteur public. Pour l’instant, le gouvernement n’a pas parlé du mécanisme de financement pour ces chaînes. En tout cas, Emmanuel Macron est persuadé que cette décision rime avec la suppression de la taxe d’habitation.

Joshua Dagueneet

Joshua Daguenet - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.