Laeticia Hallyday : ses confidences inédites sur l’étendu de ses dettes et la vente de ses célèbres demeures

À contrecœur, Laeticia Hallyday doit se séparer de sa villa à Marnes-la-Coquette et à Los Angeles. On vous dévoile les dernières déclarations de la veuve du Taulier lors d’une interview auprès du Parisien.

Laeticia Hallyday ses confidences inédites sur l'étendu de ses dettes et la vente de ses célèbres demeures
© BESTIMAGE
publicité

C’est officiel, la situation financière de Laeticia Hallyday est au plus mal. Malheureusement, cela arrive au pire moment de sa vie. Ainsi, ce dimanche 12 septembre, la jolie blonde a accepté de se livrer cash dans un entretien auprès du Parisien. Durant laquelle, elle a évoqué sans tabou ses problèmes financiers. Voici alors les raisons qui l’ont contrainte à se séparer de ses biens.

publicité

Laeticia Hallyday s’écroule sous d’énormes dettes

Si tout le monde pensait que Laeticia Hallyday vivait dans le confort matériel après avoir perçu l’héritage de Johnny, il n’en est rien. En effet, depuis le décès du rockeur, sa veuve est surendettée. Son accord avec Laura Smet lui a contraint à verser 2,6 millions d’euros à celle-ci. Aujourd’hui, l’actrice aurait déjà reçu 1,5 million. Actuellement, Laeticia Hallyday enregistre donc une dette de 1,1 million d’euros envers l’actrice. Pourtant, ce n’est pas tout.

À l’occasion du concert hommage à Johnny Hallyday, Laeticia a accordé un entretien aux journalistes du Parisien. Mais contre toute attente, la conversation a divergé sur la situation financière de l’actuelle compagne de Jalil Lespert. En effet, elle n’a plus aucun issu et doit vendre sa maison de Marnes-la-Coquette.

publicité

Dans les colonnes du tabloïd, la jolie blonde a confié : « Elle est en vente, malheureusement. La vie me l’impose. C’est douloureux. Je n’ai pas le choix financièrement. On mène un combat avec l’administration française. On échange avec eux, on essaie de trouver un accord pour ne pas repayer les impôts que l’on a déjà payés aux États-Unis depuis des années. C’est une somme démesurée, plusieurs dizaines de millions d’euros. C’est injuste». Selon Le Parisien, Laeticia Hallyday devra régler la dette de 34 millions d’euros au fisc français.

«C’est douloureux, mais c’est plus sage»

Cependant, la maman de Jade et Joy affirme que Johnny Hallyday n’était pas parti vivre à Los Angeles pour fuir ses impôts. Alors que le rockeur est devenu résident fiscal suisse en 2007. Cette même année, il a mis en place un montage d’optimisation fiscale. Une opération qu’il a renouvelée en 2003. Ainsi, cette dette que Laeticia Hallyday doit régler se base ainsi sur des pénalités de 40 % pour « manquement délibéré » et 80 % pour « abus de droit ».

Ainsi pour effacer cette dette envers le fisc français, Laeticia Hallyday est obligée de se séparer de ses biens. D’abord, elle a déjà vendu les voitures de collection du rockeur. En effet, ce dernier possédait un grand nombre de voitures de luxe à Los Angeles. D’après le rapport du magazine Closer : « Elle a un peu fait ses comptes, elle a regardé ce qui était dans le trust, ce que cela pouvait lui apporter comme revenu, le train de vie de Johnny — toutes les maisons, le personnel, les dettes fiscales qu’il y avait, etc. — elle s’est dit que ce n’était pas aussi large qu’elle pouvait penser ».

publicité

Par la suite, elle a dû se séparer de sa villa de Pacific Palisades. Selon certains experts, sa valeur est estimée à 15 millions d’euros. Au micro du Parisien, la veuve de Johnny Hallyday avait lâché : « La maison de Los Angeles que nous venons de quitter. Elle était trop grande. Et je n’ai plus les revenus pour la garder. C’est douloureux, mais c’est plus sage». Aujourd’hui, la villa de Marnes-la-Coquette est sur le point de suivre le même sort. Toutefois, c’est certain, cela ne suffira pas à couvrir l’énorme dette de Johnny Hallyday que Laeticia devra éponger.

publicité

Ansta Andry

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 4ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .