L’Agence nationale de sécurité alerte sur les effets secondaires du vaccin Pfizer

Ce rapport a créé la panique totale auprès de ceux qui ont été vaccinés au Pfizer.

L’Agence nationale de sécurité alerte sur les effets secondaires du vaccin Pfizer
© Public Senat
publicité

Dans un récent rapport, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé a alerté sur la recrudescence des effets secondaires sur le vaccin Pfizer.

publicité

Pfizer dans la ligne de mire

La pandémie de Covid-19 a fait rage dans le monde entier. Aujourd’hui, on compte plus de 6 millions de décès à travers le monde, dont 138 000, en France. Fort heureusement, le vaccin contre cette terrible malade est rapidement arrivé pour sauver. Pour sa part, Pfizer fait partie des premiers vaccins efficaces à être produits, avec Moderna. Actuellement, près de 78 % des Français ont reçu une vaccination complète. Un chiffre qui peut s’expliquer par la mise en place du pass vaccinal. Bien que ce dernier ait été fortement hué et contesté, le score prouve que de nombreuses personnes se sont prêtées au jeu. Certes, le vaccin ne prévient pas la contamination au virus, mais il empêche le développement des formes graves. La preuve, le nombre de décès lié au Covid-19 a fortement baissé. Cependant, malgré ces résultats positifs, certains ont payé le prix fort des frais de la vaccination.

En effet, L’Agence nationale de sécurité du médicament a réalisé de nouvelles analyses et statistiques des cas déclarés depuis le début de la vaccination. Une décision prise suite à l’évaluation effectuée dans le rapport 18 publié le 24 septembre 2021. Ainsi, aujourd’hui, on compte plus de 43 cas de syndrome de Parsonage-Turner, dont 27 sur la nouvelle analyse effectuée.

publicité

Si vous l’ignoriez encore, le syndrome de Parsonage-Turner appelé encore névralgie amyotrophiante est une maladie dont le symptôme principal est une inflammation du plexus brachial. Ce dernier est un groupe de nerfs localisé entre l’épaule et la clavicule. Cette pathologie est capable de provoquer une perte musculaire, notamment chez les hommes environnant les 40 ans. Le syndrome de Parsonage-Turner provoque de terribles douleurs et des sensations de décharge électrique. Ainsi, on a le bras qui fait mal et qui devient lourd.

Étude des cas graves après avoir reçu le vaccin Pfizer

Ces 43 cas de Parsonage-Turner ont été alors analysés par l’Agence nationale de sécurité en collaboration avec un expert neurologue. Ainsi, 18 des cas détectés n’ont pas été concluants afin de les rattacher directement au vaccin Pfizer. Quant aux 25 cas restants, un lien de rapport a été établi. 7 de ces cas sont apparus après la première dose, tandis que les 14 autres ont paru après la deuxième dose. Alors que pour les derniers, le Parsonage-Turner a apparu après la dose de rappel.

Selon l’Agence Nationale de sécurité, 9 patients sur les 25 cas liés au vaccin Pfizer sont entièrement rétablis ou en cours de rétablissement. Un autre patient est déjà rétabli, mais présente des séquelles. Tandis que 14 patients ne sont pas encore rétablis.

publicité

Mais ce n’est pas tout. 8 cas de forme particulière du syndrome de Parsonage-Turner ont été détectés. Il s’agit en effet, en termes cliniques, de forme focale, de forme atypique ou de forme débutante. Également, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé a constaté une rechute. Enfin, un cas de syndrome de Parsonage-Turner controlatéral du bras vacciné au Pfizer a été aperçu. En effet, les symptômes se sont développés sur le bras opposé du patient.

publicité

Patrick LEROUX

Passionné depuis tout petit par l'écriture et la musique (même la plus obscure) et de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! J'aime également les nouvelles technologies et le développement web qui ont été une révélation pour moi il y a 15 ans déjà.