L’arnaque au garage fantôme permet aux conducteurs de ne plus payer les PV, découvrez comment !

Grâce à l’arnaque au garage fantôme, les automobilistes ne reçoivent jamais d’amendes. Comment font-ils ? Détails.

L’arnaque au garage fantôme permet aux conducteurs de ne plus payer les PV, découvrez comment !
© Le DL/F.Fr

Bien que l’arnaque au garage fantôme soit désormais connue de la police, elle continue de fonctionner. D’ailleurs, elle ne cesse de se multiplier ces derniers mois. Mais comment les conducteurs font-ils pour enfreindre les codes de la route sans jamais recevoir des amendes ? On vous dit tout.

Tout savoir sur l’arnaque au garage fantôme

L’arnaque au garage fantôme se multiplie ces derniers mois. En effet, bien que cette technique soit très connue de la police, elle continue de fonctionner. Ainsi, les automobilistes qui ne respectent ni limitation de vitesse, ni règles de stationnement, ne reçoivent jamais d’amendes. Pourtant, ces dernières sont bel et bien envoyées. La raison est simple : ils sont immatriculés au nom de « garages fantômes ». Pour cela, ils demeurent introuvables puisque leurs adresses sont celles de terrains vagues ou de tours HLM. De ce fait, les administrations ne parviennent pas à retrouver la véritable adresse des automobilistes. Autant dire que toutes les informations sont brouillées, à l’image de ce conducteur VTC.

En effet, ce dernier ne cesse de faire des infractions routières. Cependant, il ne paie jamais aucune amende. Pour cause, il loue sa voiture à une première société, qui la loue par la suite à une deuxième qui n’existe plus. Pour ce faire, il n’y a rien de plus simple. Il suffit de créer un garage fantôme sur Internet via une fausse identité ou une identité usurpée afin de ne jamais se faire prendre. Ensuite, il est possible de faire l’immatriculation vers cette adresse qui n’existe pas. Une fois que c’est fait, le certificat d’immatriculation fait en sorte de le renvoyer vers un lieu fictif, et non une personne physique. Une fois que vous avez des amendes, elles seront envoyées à l’adresse fantôme et à la personne dont l’identité a été usurpée.

Un français victime, le fisc réclame 20 millions d’euros

Cette arnaque au garage fantôme n’est pas sans rappeler un fait divers. En mars dernier, TF1 a raconté l’histoire de ce garagiste des Pyrénées-Atlantiques, victime d’une usurpation d’identité. En effet, depuis six ans, il reçoit régulièrement des contraventions de milliers de véhicules. Le pire, certaines d’entre elles sont mêlées dans des affaires de drogues ou de kidnapping. Ces derniers qui ont été vendus frauduleusement à son nom. Au total, le fisc lui réclamait la somme de 20 millions d’euros.

Face à la situation, il décide de publier son histoire. « C’est des gens qui avaient le tampon de ma société, les Kbis, des pièces d’identité et ils achetaient en mon nom toutes les voitures » a-t-il expliqué aux ondes de RTL dans l’émission de Julien Courbet. Il faut dire qu’il a bien fait, car les malfaiteurs ont été arrêtés. Cependant, plus de cinq millions de véhicules à son nom qui sont encore en circulation partout dans le monde. Sans doute, l’administration française travaille d’arrache-pied pour faire tomber le réseau.

Patrick LEROUX

Passionné depuis tout petit par l'écriture et la musique (même la plus obscure) et de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! J'aime également les nouvelles technologies et le développement web qui ont été une révélation pour moi il y a 15 ans déjà.