Le jeûne intermittent : ce régime miracle qui abaisse le cholestérol et la glycémie ! 

Star du moment, le jeûne intermittent fait-il vraiment du bien à notre organisme ? On vous donne la réponse dans les prochaines lignes.

Cet aliment magique abaisse le cholestérol et la glycémie et est un puissant antidépresseur naturel
© Getty Images
publicité

Le jeûne intermittent est devenu à la mode en matière de perte de poids. De leur côté, les experts assurent que ce régime est capable d’améliorer notre santé. Notant qu’un jeûne intermittent nécessite la suspension de la prise alimentaire pendant une certaine période (16 heures). Une pratique qui sert à éviter l’accumulation de graisse dans le corps. De plus, il faut consommer des aliments qui favorisent la perte de poids et un apport calorique minimum.

publicité

Les bienfaits du jeûne intermittent

Le jeûne intermittent fait du bien à notre organisme, car il nous apprend à manger plus sainement. Ainsi, cette pratique va aider dans la perte du poids tout en améliorant la qualité de vie. Il est bénéfique surtout aux personnes ayant un taux de cholestérol élevé. D’après une étude de la National Library of Health, le jeûne intermittent est capable de baisser le « mauvais » cholestérol dans nos artères.

De plus, ce procédé aide à améliorer le métabolisme du cholestérol et du sucre dans le corps. Au fur et à mesure que nous perdons du poids, la graisse présente dans notre corps sera aussi réduite. À cause de cet évènement, il est normal que les risques de développer des maladies comme le cholestérol soient très bas. Lors du jeûne intermittent, l’énergie stockée dans le foie, le glucose, est épuisée. Ainsi, le corps va puiser dans une autre source d’énergie, la graisse.

publicité

Les aliments à consommer pendant ce régime

Durant le jeûne intermittent, il faut consommer des aliments très nutritifs et hydratants. Des aliments comme les légumes ou les aliments d’origine végétale. Il est nécessaire d’incorporer au maximum de 170 grammes de protéines dans le plat. Sans oublier la quantité adéquate de glucides et de graisses saines à l’exemple des noix, le poisson ou les avocats. Il est aussi indispensable de consommer des fruits frais, des glucides de grains entiers (pain complet, pain multigrain, son d’avoine et orge). N’oubliez pas les protéines (poisson, poulet, viande, œufs, produits laitiers et noix) et les épices au goût pour aromatiser les plats. Le dernier, mais pas des moindres : le thé, le café et le lait de coco. Attention, n’utilisez jamais plus d’une cuillère à soupe d’huile d’olive extra vierge par jour. Bannissez aussi les boissons alcoolisées, les boissons sucrées et les aliments raffinés.

publicité

Lors du jeûne intermittent, il y a 3 repas quotidiens en 8 heures avec une fenêtre de jeûne de 16 heures. Le 1er repas (il suffit de se lever) est source de protéines et glucides à indice glycémique moyen faible avec une faible teneur en matières grasses. Pour le 2e repas (petit déjeuner), il faut qu’il soit complet. Pour le 3e repas (déjeuner), ce sera aussi la même chose. La période de jeûne peut se faire de 13 h ou 15 h jusqu’au lendemain matin. Un horaire qui peut être changé selon votre mode de vie. Seulement, il faut respecter la fenêtre de jeûne de 16 heures.

publicité

Roland GRANSART

Passionnée de rédaction, je m’intéresse à tous les sujets qui animent l’actualité française et mondiale. Rédactrice web de profession, j’ai à coeur d’informer le lecteur de la manière la plus précise possible, tout en offrant une information qualitative. Pigiste pour Objeko, j’ai également pour but de contribuer à un canal d’information distinct des grandes rédactions journalistiques omniprésentes sur le web, offrant ainsi un point de vue différent sur notre actualité quotidienne.