Vous êtes ici : Accueil > People > Le mari de Diam’s est sublime, la preuve en photos !

Le mari de Diam’s est sublime, la preuve en photos !

Le mari de Diam’s, Faouzi Tarkhani, est méconnue de tous. Ensemble, tous deux forment un bien joli couple. La chanteuse vient de faire son grand retour dans la documentaire « Salam » au Festival de Cannes, ce jeudi 26 mai 2022.

Une carrière qui s’arrête brusquement

Diam’s avait fait le choix de quitter sa carrière de chanteuse afin de s’occuper de sa famille. Une décision qui a vraiment attristé ses plus grands fans. « Je n’aime pas ce que véhicule ce mouvement comme orgueil, violence et consumérisme. Penser que le rap puisse changer quelque chose aux réalités douloureuses me semble si naïf aujourd’hui. Je l’ai été aussi, mais j’ai changé », a déclaré Diam’s. Avant d’affirmer : « Je préfère tourner la page et me consacrer à ce qui m’épanouit » raconte la rappeuse qui confie n’avoir jamais « cessé d’écrire. Il m’arrive souvent de noter des rimes qui me viennent », affirme-t-elle.

Le 26 mai 2022, Diam’s avait présenté son documentaire intitulé Salam au 75e Festival de Cannes. C’était une collaboration avec la plateforme BrutX. Mélanie Georgiades avait fait des confidences sur sa carrière réussie et sa conversion à l’Islam suite à son retour sur le devant de la scène. Diam’s a une fille Maryam issue de son premier mariage. C’est après son divorce avec le père de Maryam qu’elle s’est tournée vers sa foi. En 2015, Diam’s se remarie avec Faouzi Tarkhani, un rappeur et auteur-compositeur d’origine franco-tunisienne. Mais qui est l’actuel mari de Diam’s.

Qui est le mari de mari de Diam’s ?

Faouzi Tarkhani est venu au monde en 1975 à Sarcelles, dans le Val d’Oise. Il était un grand passionné de la littérature et c’est ce qui l’a conduit à devenir rap. En 1999, il sort son premier album Guerrier pour paix et, deux ans plus tard, Brise de conscience suit. Le mari de Diam’s sort un livre en 2016 « Mal vu », témoignage d’un salafiste qui condamne le terrorisme. Dans cet ouvrage, il met en avant sa foi et sa religion. C’est de cette façon que le couple se rencontre.

Faouzi Tarkhani est père de quatre enfants. L’un d’eux, nommé Abraham, est issu de sa relation avec Diam’s. Il a aussi une fille venue au monde en 2007 et deux garçons nés en 2008 et en 2010 de son mariage avec Sara. Cette dernière avait accusé l’ancienne rappeuse d’avoir volé son époux. D’ailleurs, elle a tout fait pour ne pas divorcer en France pour que le couple ne se marie pas civilement. Pour elle, Diam’s et son mari sont de vrais « manipulateurs ». Suite a cette histoire, le couple décide de s’installer en Arabie Saoudite.

À propos de l'auteur, Ansta Andry

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 4ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .

D’autres publications dans 

Fini le vinaigreAcide citrique éliminer calcaire bouilloire blanc, ce produit est encore plus efficace pour venir à bout du calcaire de cet objet

Fini le vinaigre blanc, ce produit est encore plus efficace pour venir à bout du calcaire de cet objet

Retraite Agirc-Arrco modifiée, nouveau RSA, prix du gaz... Ce qui change en mars 2024 pour votre budget

Retraite Agirc-Arrco modifiée, nouveau RSA, prix du gaz… Ce qui change en mars 2024 pour votre budget

Retraite : téléchargez ce document sur votre espace personnel avant la fin du mois (Agirc-Arrco)

Retraite : téléchargez ce document sur votre espace personnel avant la fin du mois (Agirc-Arrco)

Facebook Messenger : découvrez comment voir les messages cachés

Facebook Messenger : découvrez comment voir les messages cachés

Découvrez comment obtenir une pension de réversion de l’Agirc-Arrco

Découvrez comment obtenir une pension de réversion de l’Agirc-Arrco

"On m'a condamnée à mort" : une mère de famille qui doit remboursement de 22 000 € à la Caf dénonce un acharnement

« On m’a condamnée à mort » : une mère de famille qui doit remboursement de 22 000 € à la Caf dénonce un acharnement