Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Le pouvoir d’achat de nombreux Français va considérablement chuter cette année 2023

Le pouvoir d’achat de nombreux Français va considérablement chuter cette année 2023

Dans cet article, on va vous donner les détails de cette baisse du pouvoir d’achat en 2023 !

Pouvoir d’achat en baisse pour 2023

L’ampleur des dégâts liés à l’inflation est moins importante pour les ménages installés en centre-ville. Pour ces derniers, les dépenses de logement, d’alimentation et de transport n’ont augmenté que de 13,6 % entre 2017 et 2022. Par ailleurs, les Français résidant en périphérie ont fait face à des dégâts plus importants. Ils ont connu une augmentation de +17 %.  En fait, cette inégalité liée par les dépenses liées au carburant. Effectivement, ceux qui résident en dehors des villes doivent dépenser plus pour se déplacer. Et l’OFCE s’est exprimé sur ces disparités relatives à la situation géographique. Selon l’organisme : « L’inflation moyenne subie par un ménage en zone rurale serait supérieure de 1 point à la moyenne ».

En revanche, les ménages de l’agglomération parisienne n’ont enregistré que 0,8 point de pourcentage de moins que l’inflation moyenne.  L’âge serait également une variable prépondérante selon l’OFCE. Les ménages comptant une « personne de référence » de plus de 65 ans seraient plus touchés par l’inflation de 2022. Ces ménages connaîtraient un taux d’inflation de 0,6 point de pourcentage supérieur à la moyenne. Une des raisons de la baisse de ce pouvoir d’achat en 2023. Tout comme eux, « les classes moyennes et les propriétaires » ont grandement souffert. Cependant, les Français entre 30 et 40 ans ont eu plus de chance. Lorsqu’on tient compte du revenu, les ménages les plus touchés par l’inflation sont les ménages modestes. France Stratégie affirme qu’ils sont les premiers perdants de la nouvelle hausse de l’inflation.

Les aides financières quand même aidées

Depuis que l’inflation a pris racine en France, l’exécutif s’est efforcé de soutenir la population. Lors de l’établissement des régimes d’aides, le but de l’État était de prévenir les catastrophes. Et ça a bien marché. D’après l’OFCE, cette aide a contribué à limiter à 560 euros la perte de pouvoir d’achat moyen par ménage. En effet, à cause des augmentations attendues, les Français pourraient encore rencontrer une baisse du pouvoir d’achat en 2023. Ainsi, la solution pourrait venir de ces choses qui ont beaucoup aidé dans le passé. Ces dispositifs se sont révélés efficaces, mais ils n’en sont pas exempts. Certes, ces aides qu’il prévoit de mettre en place coûtent un bras à l’État. D’où les doutes concernant leur pérennité.

 

À propos de l'auteur, Ansta Andry

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 4ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .

D’autres publications dans 

Les clés pour bénéficier du RSA amélioré dès maintenant : Voici la nouvelle condition exclusive

Les clés pour bénéficier du RSA amélioré dès maintenant : Voici la nouvelle condition exclusive

Revenu fiscal de référence : tout comprendre de cette donnée indispensable de vos avis d’imposition

Revenu fiscal de référence : tout comprendre de cette donnée indispensable de vos avis d’imposition

Retraite : cette mesure va venir en aide cette catégorie d’acquérir des droits à une retraite complémentaire

Retraite : cette mesure va venir en aide cette catégorie d’acquérir des droits à une retraite complémentaire

Livret d’épargne populaire (LEP) : découvrez comment vérifier son éligibilité avec la déclaration de revenus 2024

Livret d’épargne populaire (LEP) : découvrez comment vérifier son éligibilité avec la déclaration de revenus 2024

Retraite : découvrez les aides destinées aux seniors avec des petites pensions

Retraite : découvrez les aides destinées aux seniors avec des petites pensions

Emploi : découvrez ce métier avec un salaire à 7 830 euros par mois mais qui compte 20 000 postes vacants en 2023

Emploi : découvrez ce métier avec un salaire à 7 830 euros par mois mais qui compte 20 000 postes vacants en 2023