Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Le prix de l’essence baisse depuis quelques mois même si la guerre entre la Russie et l’Ukraine n’est pas encore terminée

Le prix de l’essence baisse depuis quelques mois même si la guerre entre la Russie et l’Ukraine n’est pas encore terminée

Le prix de l’essence repart à la baisse en France. Selon les derniers chiffres publiés par le ministère de la Transition énergétique arrêtés vendredi.

La baisse du prix de l’essence

Le mouvement à la baisse du prix de l’essence s’est poursuivi mercredi au Nouveau-Brunswick. La commission de l’énergie et des services publics du Nouveau-Brunswick s’est prévalue de la clause d’interruption. On a fait cette clause pour abaisser de 7,6 cents le prix du litre d’essence sur le coup de minuit. Le nouveau prix maximum de l’essence ordinaire en libre-service est désormais de 156,6 cents le litre. Comme à l’habitude, la plupart des stations-service vendent le carburant pour quelques cents de moins. Il s’agit du plus bas prix observé depuis le 3 février. A la mi-juin, le prix de l’essence ordinaire pouvait se détailler à 2,19$/litre. La Commission de l’énergie et des services publics du Nouveau-Brunswick n’a pas modifié les prix du diesel et du mazout. L’organisme provincial de réglementation devrait de nouveau revoir le prix des carburants ce jeudi à minuit. Comme il le fait chaque semaine.

Le prix de l’essence est en baisse depuis le milieu du mois d’octobre. Même s’ils sont ponctuellement remontés mi-novembre après la baisse des remises de l’Etat et de TotalEnergies sur le litre de carburant. Désormais de 10 centimes chacune, elles resteront en vigueur jusqu’au 31 décembre. Pour 2023 le gouvernement prévoit une aide ciblée sur certains automobilistes « qui ont du mal à joindre les deux bouts ». Le ministre des Comptes publics Gabriel Attal avait affirmé, sans fournir plus de précisions.

Des prix stables au moins jusqu’à la fin de l’année

Cette baisse sur le prix de l’essence s’observe aussi, fait assez rare pour être soulignée, sur les aires d’autoroute. À Vémars, dans le Val-d’Oise, le diesel est même moins cher qu’au supermarché, à 1,60 euro le litre. « Est-ce que ça va durer ? Je ne sais pas ! », s’inquiète cette autre automobiliste.

Avec des demandes de pétrole en baisse sur le marché mondial et une ristourne gouvernementale de 30 centimes par litre. Les prix constatés à la pompe devraient être stables, selon les spécialistes, au moins jusqu’à la fin de l’année. Pour rappel, la remise du gouvernement est intégrée au paquet de mesures en faveur du pouvoir d’achat. Le prix passera néanmoins à 10 centimes par litre du 1er novembre au 31 décembre.

À propos de l'auteur, Ansta Andry

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 4ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .

D’autres publications dans 

Cette activité pratiquée par 55% des Français rendrait plus intelligent, selon une étude

Cette activité pratiquée par 55% des Français rendrait plus intelligent, selon une étude

Illusion d’optique : avez-vous des yeux de faucon ? Essayez de trouver l’aiguille dans la botte de foin en 9 secondes !

Illusion d’optique : avez-vous des yeux de faucon ? Essayez de trouver l’aiguille dans la botte de foin en 9 secondes !

CAF : une nouvelle aide offerte aux parents en fin de mois

CAF : une nouvelle aide offerte aux parents en fin de mois

Un temps catastrophique pour le mois de juillet ? Voici à quoi s’attendre !

Un temps catastrophique pour le mois de juillet ? Voici à quoi s’attendre !

Compte à terme : une baisse des taux prévue, voici comment profiter des meilleurs rendements !

Compte à terme : une baisse des taux prévue, voici comment profiter des meilleurs rendements !

Cumul emploi-retraite : comment concilier travail et pension suite à la dernière réforme

Cumul emploi-retraite : comment concilier travail et pension suite à la dernière réforme