Lidl au plus mal : le grand patron du discounter fait une triste annonce pour les magasins français

Lidl est dans la tourmente, les prix de ses produits vont subir une forte hausse. Détails.

Lidl au plus mal  le grand patron du discounter fait une triste annonce pour les magasins français
publicité

Qui dit Lidl dit prix très bas et qualité au top. Sauf que le boss de l’enseigne allemande vient d’annoncer une mauvaise nouvelle aux clients. Les prix de certains produits vont monter en flèche. Pire, certains vont disparaître des étals. On fait le point pour vous.

publicité

Lidl face à une hausse des prix

Sans doute, cette nouvelle ne va pas plaire aux clients de Lidl. Lors d’une récente interview auprès du Parisien, Michel Biero, le patron de l’enseigne en France, a annoncé une mauvaise nouvelle concernant les prix des produits.

Bien évidemment, il a abordé le cas de l’huile de tournesol qui est frappé par une pénurie importante depuis quelque temps. Selon le boss du discounter, cela est dû à l’achat en masse de certains consommateurs. La bonne nouvelle c’est qu’un manque de stock n’est pas à déplorer. Toutefois, il faut préciser que depuis la guerre en Ukraine, le prix du litre de l’huile de tournesol a connu une forte hausse. Il est passé de 1,79 euro à 2,10 euros. Cela s’explique par le fait que l’Ukraine est l’un des principaux importateurs de cette huile en Europe.

publicité

À la stupeur générale, les volailles sont elles aussi touchées par une hausse de prix d’après le directeur de Lidl en France. La principale cause n’est autre que la grippe aviaire qui fait son grand retour dans le pays et les alentours. Les derniers chiffres estiment qu’environ cinq et dix élevages seraient exterminés en France par jour. Un chiffre énorme ! De ce fait, le prix de la volaille ainsi que les œufs vont monter en flèche. Concernant le canard, il pourrait en manquer pour Noël. Quant au bœuf et au porc, leur prix va aussi augmenter d’environ 40 centimes, et ce à partir de la semaine prochaine.

Faut-il faire un stockage?

On le sait tous, entre l’inflation et la pénurie, une idée nous vient à l’esprit : celle de faire des stocks pour éviter les mauvaises surprises. Mais serait-ce la meilleure idée ? En effet, comme dans le cas de l’huile de tournesol, la pénurie ne vient pas d’un manque d’approvisionnement, mais d’un surstockage. Cela nous rappelle d’ailleurs le cas du papier toilette lors de la première vague de Covid-19. De ce fait, il vaudrait mieux éviter de ne pas stocker plus que le nécessaire.

publicité

Pour le cas de la volaille et des autres mets, l’approvisionnement peut se faire, mais très rare, car quoi qu’il en soit les prix vont bondir. Ainsi, vous pouvez acheter un petit surplus et le stocker au congélateur. Cependant, il faut noter que les produits d’origine animale ne se gardent pas plus de trois mois au congélateur au risque de devenir toxique. Alors, évitez de les surstocker.

publicité

Isabelle POTEL

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 5ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .